All for Joomla All for Webmasters
 

Syrie : entre Moscou et Ankara le torchon brûle

15 février, 2016

Après les frappes russes en Syrie, c’est au tour de la Turquie d’entrer dans la danse. Ankara bombarde avec des avions de combat depuis samedi dernier des positions kurdes aux alentours de la ville syrienne d’Azaz dans la province d’Alep. Soutenu par l’Arabie Saoudite qui aurait déployé des avions de combats sur le sol turc, les deux pays sont défavorables à la poussée des forces kurdes dans cette région. Washington tente depuis quelques heures de calmer son allié turc, en vain.

Barack Obama est-il responsable des dérives de la Syrie ?

14 septembre, 2015

Alors que les dégâts enregistrés depuis le début de la crise syrienne il y a quatre années sont incommensurables aujourd’hui, Barack Obama est indexé en coupable. L’indécision du chef d’Etat américain qui n’a jamais voulu autoriser des frappes contre Bachar Al Assad est pour certains chroniqueurs, la cause de ces milliers de morts, de ces déplacements, et du nombre sans cesse croissant des réfugiés.

Et si Hayat Boumeddiene, était le cerveau des attentats de Paris ?

11 janvier, 2015

Avant l’attaque du 7 janvier 2015, Hayat Boumedienne, femme d’Amedy Coulibaly le preneur d’otages de la porte de Vincennes tué vendredi 9 décembre 2015, et Izzana Hamyd, femme de Cherif Kouachi se sont passées plus de 500 coups de fil sous le nez des services de renseignement Français. Que pouvaient-elles faire hormis organiser ce qui est aujourd’hui le plus grand attentat de l’histoire de la France de ces cinquante dernières années ?

Hayat Boumeddienne n’est-elle pas finalement le cerveau de la plus meurtrière attaque terroriste que la France a connue ces cinquante dernière années ? Rien en tout cas ne permet de l’établir outre le fait que la jeune femme de 26 ans et Izzana Hamyd, femme de Cherif Kouachi se sont passées plus de 500 coups de fil au cours de cette année 2014, soit un appel et demi chaque jour. De l’avis de François Molin, procureur de Paris, ces coups de fil visaient simplement à établir un lien constant entre Amedy Coulibaly et Cherif Kouachi.  Cette idée, si vraie, reste une simple supposition que l’arrestation de Hayat Boumeddienne, recherchée en ce moment, pourrait infléchir.

Mais celle qui est peut-être le cerveau des attaques qui ont visé la France a pris la poudre des escampettes. Une source haut placée rapporte qu’une femme « ressemblant fortement à Hayat Boumeddiene et munie de son passeport » a pris le vol à Madrid le 2 janvier 2015 pour Istanbul où elle aurait ensuite traversé la frontière en direction de la Syrie six jours plus tard. Cette disparition une semaine auparavant de celle que les enquêteurs considèrent comme un simple instrument de l’attaque, montre pourtant qu’à son départ, elle avait fini son travail de préparer l’attaque. De toute façon, la femme la plus recherchée de France reste moins pris au sérieux qu’un certain Djamal Beghal, figure de l'islam radical français, avec qui Cherif Kouachi et Amedy Coulibaly ont séjourné en prison cette inoubliable année 2010. AFPmag.

 

Syrie: le régime de Bachar Al Assad perd sa plus grande base militaire

20 mai, 2015
Les rebelles célèbrent leur victoire après la prise de la base militaire d'Al Mastouma
Les rebelles célèbrent leur victoire après la prise de la base militaire d'Al Mastouma

 

Il a fallu moins de 48 heures à la coalition formée par les rebelles et des membres d’Al-Qaïda pour prendre la plus importante base militaire de l’armée syrienne dans la province d’Idleb. La base qui vient de tomber ce mardi était le dernier vrai bastion de l’armée.

Le régime de Bachar Al Assad a désormais des raisons de s’inquiéter. Après la prise ce mardi 19 mai de la base militaire d’Al-Mastouma dans la région d’Idleb par une coalition formée par les rebelles et des membres d’Al-Qaïda la situation risque tourner contre Damas.

Terrorisme : Daesh a le vent en poupe.

25 juin, 2015
Le «calife» autoproclamé du groupe terroriste État islamique, Abou Bakr Al-Baghdadi.
Le «calife» autoproclamé de l'État islamique, Abou Bakr Al-Baghdadi.

Victoires sur le champ de bataille, allégeance des autres groupes terroristes, décidément le groupe Etat Islamique a le vent en poupe. Après Boko Haram au Nigeria, c’est la rébellion armée islamiste du Caucase russe qui vient de mettre en ligne une vidéo dans laquelle elle prête allégeance à Daesh.

Jusqu’à présent l’émirat du Caucase gardait son indépendance. Son nouveau dirigeant, l'émir Abou Ousman Guimrinski, successeur de khab Kebekov, tué au Daguestan dans une opération des forces spéciales russes en avril dernier, vient par contre de décider autrement. Dans une vidéo postée récemment, l’homme s’allie et prête allégeance au groupe Etat Islamique.