All for Joomla All for Webmasters
 

Niger: Nouveau drame dans le désert, 34 migrants retrouvés morts

16 juin, 2016

Cinq hommes, neuf femmes et vingt enfants ont perdu la vie dans le désert, près d’Assamaka dans le nord-ouest du Niger, au Sud de la ville algérienne de Tamanrasset. Les 34 victimes sont mortes de soif, abandonnés par leurs passeurs d’après un communiqué publié par les autorités nigériennes.

Migration : nouveau drame dans le canal de Sicile, 40 migrants ont péri

16 août, 2015

Combien de jours ces migrants retrouvés à bord d’un bateau de pêche ont passé dans la Méditerranée ? Difficile de se prononcer sur cette question, mais on sait du reste qu’ils étaient quelques 360, et que la quarantaine d’entre eux qui se trouvait dans la cale a péri, asphyxié probablement. Les autres, 319 au total, ont été secourus par la marine italienne, qui se trouve encore en état de choc.

UE : Après les catastrophes dans la Méditerranée, une foule de mesures proposée.

21 avril, 2015
Un bateau de migrants secouru après que leur bateau ait heurté des rochers au large de l'Italie.
Migrants secourus après que leur bateau ait heurté des rochers au large de l'Italie.

 

Avec plus d’un millier de migrants tués dans seulement deux naufrages en moins de dix jours, l’Union Européenne ne pouvait pas jouer la carte de l’aveugle. A Luxembourg lundi dernier, les 28 ont fait des propositions en vue de diminuer l’afflux des candidats à l’exil.

Plus d’un millier de migrants naufragés en moins de deux semaines, c’est assez pour que l’Union Européenne, concernée au premier plan par le phénomène de la migration, garde le silence ou joue la carte de l’aveugle. A Luxembourg ce lundi 20 avril 2015, les 28 ont soumis un plan en vue de prévenir ces arrivées.

Libye : C’est hélas l’ennemi qui s’est placé au service de l’UE

19 mai, 2015
Des migrants d'Afrique sub-saharienne attendant dans un centre de detention à Tripoli, le 17 mai 2015. Dimanche dernier, 400 migrants ont été arretés en Libye, avant d'embarquer sur des bateaux en partance pour l'Europe.
Des migrants d'Afrique sub-saharienne attendant dans un centre de détention à Tripoli, le 17 mai 2015. Dimanche dernier, 400 migrants ont été arrêtés en Libye, avant d'embarquer sur des bateaux en partance pour l'Europe.

Les autorités libyennes de Tripoli, non reconnues par la communauté internationale, procèdent depuis quelques semaines à une vague importante d’arrestations des migrants et des passeurs, une initiative qui est du goût de l’Europe, même si elle est menée par une autorité qu’elle ne reconnaît pas.

Depuis quelques semaines, les autorités de Tripoli que la communauté internationale ne reconnaît pas, se livrent à des arrestations massives des migrants et de leurs passeurs. Dimanche dernier ce sont près de 400 migrants qui ont été arrêtés alors qu’ils s’apprêtaient à prendre le large.