All for Joomla All for Webmasters
 

OIF : un énième voyage de Pascal COUCHEPIN à Kinshasa !

11 novembre, 2017

+++ Michaëlle JEAN, secrétaire général de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) vient de dépêcher une mission en République Démocratique de Congo (RDC).

GABON : des observateurs de l’Union africaine sur place !

16 août, 2016

+++ Le 13 août 2016 démarre la campagne électorale d’une quinzaine de jours de la présidentielle gabonaise du 27 août 2016.

La mission de l’Onuci devrait quitter la Côte d’Ivoire d’ici juin 2017

11 avril, 2016

L’Onuci, remplaçant de la défunte Minuci depuis le 4 avril 2004 sera fermé d’ici juin 2017 selon les propos de Ban Ki-moon. « étant donné la trajectoire positive de la Côte d’Ivoire », a souligné le secrétaire général des nations unies.

Congo : pas de Mission d’observation de l’UE aux présidentielles !

21 février, 2016

+++ De BRUXELLES, le 19 février 2016 l’Union Européenne (UE) à travers une déclaration de son porte parole se préoccupe du contexte politique au Congo.

FRANCOPHONIE : Michel KAFANDO dirige la mission d’observation au Niger !

17 février, 2016

+++ Fidèle à sa mission, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) veille au bon déroulement de scrutin dans ces pays membres. Michaëlle JEAN, Secrétaire Générale vient de mobiliser des observateurs dans quelques Etats africains.

BURUNDI : l’Union Africaine presse le régime de Pierre NKURUNZIZA et autorise le déploiement de la MAPROBU

19 décembre, 2015

+++ Le Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union Africaine (UA) a pris à l’issue de sa réunion du 17 décembre 2015, d’importantes décisions touchant le grave conflit politique au Burundi, présentant un glissement vers une violence généralisée pour le pays et l’ensemble de la région. L’envoi des troupes africaines en fait partie.

RCA: il n’y a pas eu génocide.

12 janvier, 2015

La mission onusienne en charge d’enquêter sur les exactions commises en République Centrafricaine ces deux dernières années, dans son rapport, estime que c’est de crimes contre l’humanité qu’il s’agit et non d’un génocide. Le rapport fait état d’un nombre de morts compris entre trois et six mille morts.

La commission onusienne en charge d’élucider les crimes et les exactions commis en république centrafricaine, dans son rapport définitif, tient pour responsable les deux principaux groupes rivaux de cette lutte armée interconfessionnelle : la Seleka et les Anti-balaka. Dans ce rapport de 27 pages, les auteurs mentionnent « La Seleka et les anti-balaka sont responsables de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité ». Cette accusation qui porte sur les trois à six mille morts enregistrés ces deux dernières années est moins lourde que ce qu’on espérait. Puisque certains estimaient qu’un génocide avait été commis en RCA ; une affirmation fausse à en croire le rapport.

La commission qui désapprouve l’idée qu’un génocide ait été commis, tire cependant la sonnette d’alarme en avouant qu’« il n'est pas certain qu'un génocide pourra être évité à l'avenir ». C’est dire que des mesures doivent être prises rapidement en vue de mettre un terme au staccato des mitraillettes en Centrafrique. Du reste les informations de ce rapport pourront être évoquées pour traduire les auteurs de ces crimes devant la cour pénale internationale qui travaille sur ce dossier depuis quelques temps. AFPmag.

 

Archives

« Novembre 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30