All for Joomla All for Webmasters
 

OIF : Pour une action immédiate contre les violations des droits humains en Libye

28 novembre, 2017

+++La 34e session de la Conférence ministérielle de Francophonie (CMF) de l'OIF tenue à PARIS (France) les 25 et 26 novembre 2017 a fait un sérieux tour d'horizon de la paix dans le monde.

Pétrole : l’OPEP contre Abuja et Tripoli ?

20 juillet, 2017

Touchée à nouveau par un recul des prix du baril, l’OPEP pourrait bien imposer des quotas au Nigeria et à la Libye, exemptés jusque-là pour cause de crises qui secouent les économies de ces deux pays.

Libye: le Conseil de sécurité vient d’autoriser le contrôle des armes

15 juin, 2016

Désormais les navires en provenance ou en partance pour la Libye seront inspectés en mer. La résolution a été prise par le Conseil de sécurité qui craint que ceux-ci servent à transporter des cargaisons d’armes.

Méditerranée : Le corps sans vie d’un Bébé noyé lors du naufrage de vendredi dernier fait le tour du web.

31 mai, 2016

Une association allemande a publié une image d’un sauveteur tenant dans ses bras le corps sans vie d’un enfant  noyé dans le naufrage de vendredi dernier en méditerranée. Une Image qui a révolté plus d’un et peut être vous aussi.

Libye: un autre enfant Kadhafi en passe d’être condamné à mort

06 décembre, 2015

Après Saif Al Islam, fils chéri du colonel Kadhafi tué le 20 octobre 2011 à Syrte, c’est un autre fils de l’ancien guide, Saadi Khadafi, qui comparait à partir de ce dimanche 6 décembre, devant un tribunal libyen. Pour certains observateurs de la situation, on avance vers une parodie de justice.

Migration : nouveau drame dans le canal de Sicile, 40 migrants ont péri

16 août, 2015

Combien de jours ces migrants retrouvés à bord d’un bateau de pêche ont passé dans la Méditerranée ? Difficile de se prononcer sur cette question, mais on sait du reste qu’ils étaient quelques 360, et que la quarantaine d’entre eux qui se trouvait dans la cale a péri, asphyxié probablement. Les autres, 319 au total, ont été secourus par la marine italienne, qui se trouve encore en état de choc.

Pourquoi N’Djamena est devenu la cible de Boko Haram

30 juin, 2015

Ces deux dernières semaines, le Tchad, allié fort du Cameroun et du Nigeria dans la guerre contre Boko Haram, a connu deux attentats qui ont fait une cinquantaine de morts, à croire que le pays est dans la loupe des islamistes nigérians. Mais pendant que les réseaux de trafic d’armes de Boko Haram passent par la route du Tchad et qu’une frange de la population reste disposée à épouser l’idéologie islamiste, de nouvelles attaques restent possibles.

Un premier attentat à N’Djamena avait fait le 15 juin dernier, 38 morts et 101 blessés, un second ce lundi 29 juin a fait 11 morts dont 5 policiers et leur informateur. Cette cadence montre que la capitale tchadienne est visée par les islamistes au même titre que Borno, Etat nigérian fief de Boko Haram.

Quand le destin de Sarkozy se joue en territoire sénégalais.

31 mars, 2015

 

Dans l’affaire du financement de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007 par Mouammar Kadhafi, le guide libyen assassiné en 2011 à Syrte, la justice française ne se contente plus des tribunaux parisiens. Deux magistrats ont traversé la méditerranée pour rejoindre le Sénégal où, dans les locaux de la division des investigations criminelles, Amadou Toumani Touré, ancien chef d’Etat malien en exil depuis sa chute en 2012 à Dakar, a été interrogé dans le parfait secret le 24 mars dernier.

A quelques deux ans de la présidentielle de 2017, la justice française court dans tous les sens pour récolter, preuves et témoignages en vue de prouver le financement ou non de la campagne de Nicolas Sarkozy, candidat UMP à la présidentielle de 2007, par le guide libyen assassiné en 2011 à Syrte. Dans le cadre de cette affaire commencée depuis quelques années, Amadou Toumani Touré, ancien chef d’Etat malien en exil au Sénégal depuis sa chute en 2012, a été appelé à répondre à une foule d’interrogations à Dakar dans les locaux de la division des investigations criminelles (DIC) devant deux magistrats français qui ont fait spécialement le déplacement. Les deux juges d’instruction du tribunal de grande instance de Paris auraient pris une demi-journée dans le cadre de cet interrogatoire.

L’ancien chef d’Etat malien étant très proche du guide devait en savoir plus sur ce financement que Nicolas Sarkozy, actuel président de l’UMP, n’a jamais reconnu. Sa maîtrise supposé du dossier est telle que, selon de nombreux témoins interrogés à Paris avant cette date, le fonds d’investissement libyen au Mali, est la boîte par où les fonds ayant financé la campagne de Sarkozy sont passés. A l’époque le fonds était sous la direction d’un certain Amadou Cheikh Bani Kanté.  

Mais pas d’amalgame sur la question, Amadou Toumani Touré n’est pas entré en procès pour autant, mais ses déclarations pourraient orienter ces juges qui disposent encore de deux années avant les présidentielles françaises auxquelles Nicolas Sarkozy pourrait participer comme candidat UMP pour une troisième fois consécutive. AFPmag. 

Libye : C’est hélas l’ennemi qui s’est placé au service de l’UE

19 mai, 2015
Des migrants d'Afrique sub-saharienne attendant dans un centre de detention à Tripoli, le 17 mai 2015. Dimanche dernier, 400 migrants ont été arretés en Libye, avant d'embarquer sur des bateaux en partance pour l'Europe.
Des migrants d'Afrique sub-saharienne attendant dans un centre de détention à Tripoli, le 17 mai 2015. Dimanche dernier, 400 migrants ont été arrêtés en Libye, avant d'embarquer sur des bateaux en partance pour l'Europe.

Les autorités libyennes de Tripoli, non reconnues par la communauté internationale, procèdent depuis quelques semaines à une vague importante d’arrestations des migrants et des passeurs, une initiative qui est du goût de l’Europe, même si elle est menée par une autorité qu’elle ne reconnaît pas.

Depuis quelques semaines, les autorités de Tripoli que la communauté internationale ne reconnaît pas, se livrent à des arrestations massives des migrants et de leurs passeurs. Dimanche dernier ce sont près de 400 migrants qui ont été arrêtés alors qu’ils s’apprêtaient à prendre le large.

Tunisie: Après les heurts avec la police, place à la grève.

11 février, 2015

Après les heurts entre policiers et manifestants le week-end dernier les syndicats ont lancé ce mardi 10 février 2015, un vaste mouvement de grève dans cette région du sud du pays.

Alors que les forces de l’ordre avaient saisi une quantité d’essence issue de la contrebande qui sévit dans cette région du sud, limitrophe à la Libye, les heurts avaient éclaté avec la population locale. On avait enregistré un mort à l’issue de la manifestation, pourtant les syndicats ne se sont pas limités à ce stade. Ce mardi 10 février, ils ont lancé un mouvement de grève, ce qui a paralysé le fonctionnement des administrations et des services publics. La confédération générale tunisienne de travail affirme que le mouvement a touché la quasi-totalité des localités de cette région du sud du pays. Seuls sont restés ouverts les pharmacies et les hôpitaux.

Profitant de cette grève, les syndicats revendiquent aujourd’hui la levée de la taxe de 30 dinars soit 13 euros pour chaque passage de la frontière en direction de la Libye de ces commerçants tunisiens. Certains de ces commerçants qui traversent plusieurs fois le poste frontière chaque jour se plaignent de payer trop. Les autorités ont assuré que « La suppression de cette taxe est à l'étude ». Mais si cette taxe est levée, les autorités peuvent-elles envisager l’option de laisser continuer ces mouvements contrebandiers qui coûtent près de 600 millions d’euros à l’économie nationale chaque année ? Difficile à dire, même si le gouvernement voudrait plus que jamais éviter le retour des troubles dans le pays. AFPmag

 

Archives

« Décembre 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31