All for Joomla All for Webmasters
 
Une assistance attentive du colloque au Palais de Luxembourg Une assistance attentive du colloque au Palais de Luxembourg (crédit Almamy)

AU SENAT FRANÇAIS : mieux connaître la crise du Golfe Spécial

+++ La chaîne de la diversité française BDM TV et le club géopolitique Stratégique Géopolitique Monde ont organisé le 27 juillet 2017 au Sénat français un colloqué sur « la crise dans le Golfe : enjeux et conséquences sur les libertés ».

Le temps d’une soirée semble insuffisant, pour l’assistance venue au Palais du Luxembourg, 24 -26 rue Vaugirard PARIS VI, ce jeudi, de creuser à fond la crise actuelle du Golfe persique. Car la conjoncture déclenchée depuis la rupture de l’Arabie Saoudite, de l’Egypte, du Bahreïn et des Emirats arabes unis, en début juin 2017, des relations avec le Qatar est plus que stratégique.

Les participants allant de simples citoyens à des experts trouvent en effet instructif le colloque et saluent les promoteurs de l’évènement, en la personne d’Ibrahim Sorel KEITA (président du BFM TV) et de Thierry Paul VALETTE (du club géopolitique SGM et fondateur du mouvement de l’Egalité Nationale), sans ne pas oublier la sénatrice française Hélène CONWAY-MOURET qui a facilité la rencontre. Ils souhaitent qu’une telle manifestation continue et s’organise dans un temps beaucoup plus élargi. 

 

Coup de chapeau à Ibrahim Sorel KEITA de TV BDM, un des organisateurs de la réflexion (crédit Almamy)

 

Huit spécialistes de différents horizons ont en effet éclairci l’auditoire dans deux tables ronde, à savoir « crise géopolitique : enjeux et perspectives » et « crise des libertés : états des lieux et solutions ». Des grands reporters, comme Clarence RODRIGUEZ (ancienne correspondante de Radio France en Arabie Saoudite) et Karim BAILA s’y sont intervenus, avec une présentation d’un reportage de ce dernier sur l’eldorado de Qatar pour « Envoyé Spécial ».

Avec Malik BOUMEDIENNE, professeur de droit international et humanitaire (Université de TOULOUSE) et Fatiha MLATI directrice de l’intégration de l’ONG France Terre d’Asile, les conférenciers de cette deuxième partie ont dénoncé l’exigence de fermeture de la chaîne de télévision Al Jezeera comme un danger démocratique dans le Moyen Orient.

Les intervenants de la première table-ronde étaient composés des Loïc Tribot La SPIERE (délégué général du Centre d’Etudes et de Prospective Stratégique), Anne GIUDICELLI (directrice de l’agence Terroriste), Emmanuel DUPUY (président de l’Institut Prospective et Sécurité en Europe, IPSE) et Nabil ENNASRI (directeur de l’observatoire du Qatar). Riche en informations, cette partie a mis en exergue l’importance géopolitique de cette crise, qui risque de déstabiliser l’ordre mondial au-delà des conflits purement diplomatiques. Les grands pays comme les Etats-Unis et la Russie sont pointés du doigt par Emmanuel DUPUY, tandis qu’Anne GIUDICCELI la qualifie d’une « Guerre froide du Désert ».

Clairement, les conférenciers ont eu dû mal à trouver une solution précise. C’est dire de la gravité incertaine des aboutissants de cette crise. Un avertissement à tous les responsables ! En tout cas, en organisant cette réflexion, BDM TV et le club géopolitique SGM lancent une sonnette d’alarme. L’honneur revient à Lansana KOYAUTE, ancien Premier ministre de Guinée et non moins ancien sous SG de l’ONU de clôturer la séance en stipulant qu’il faut trouver un médiateur. Ce n’est pas n’importe lequel, car c’est « un médiateur pour gérer les médiateurs »

James RAMAROSAONA
(Paris 02/08/2017)

James RAMAROSAONA

Journaliste Indépendant Spécialiste de l'Afrique
Ancien Président de l'Ordre des Journalistes de Madagascar
jramarosaona@hotmail.com
FRANCE

Laissez un commentaire

Archives

« Octobre 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31