All for Joomla All for Webmasters
 
Emmanuel MACRON est monté dans un command car pour se rendre à l'arc de Triomphe via l'avenue des Champs-Elysées, lors de son investiture du 14 mai 2017. Emmanuel MACRON est monté dans un command car pour se rendre à l'arc de Triomphe via l'avenue des Champs-Elysées, lors de son investiture du 14 mai 2017. Crédits photo : DR

MALI : Première visite africaine d'Emmanuel MACRON Spécial

+++ Investi officiellement président de la Vème République française, le 14 mai 2017, Emmanuel MACRON élu avec 66, 10 des voix % le 7 mai 2017, effectuera sa première visite en terre africaine au Mali.

A en croire l’Agence France de Presse (AFP), le Mali sera le deuxième pays au monde visité par le nouveau président français, après l’Allemagne le 15 mai 2017. Présidé par Ibrahim Boubakar KEITA (IBK), le Mali est donc la première destination africaine du plus jeune chef d’Etat français, âgé de 39 ans et issu d’un mouvement mais non pas d’un parti politique.

En choisissant cette partie du Sahel, Emmanuel MACRON continue la lutte contre le terrorisme mené par son prédécesseur, le socialiste François HOLLANDE. Comme il a annoncé dans Jeune Afrique : « En Afrique, je (ndlr : Emmanuel MACRON) mènerai une action déterminée (…) contre le terrorisme et les trafics qui menacent la stabilité de plusieurs pays. Nous (ndlr : la France) ne pourrons pas par exemple nous désengager du Mali à court terme ».

Le dernier sommet Afrique –France axé beaucoup plus sur la sécurité s’est tenu d’ailleurs, en janvier dernier à BAMAKO, capitale malienne, au cours duquel François HOLLANDE avait eu l’honneur « de celui qui a eu les relations les plus sincères et loyales avec le continent ». Mais l’influence d’Yves Le DRIAN (ministre de la défense du précédent régime) parmi les premiers socialistes ayant rallié le camp d’Emmanuel MACRON y est pour quelque chose. 

Lors de ce déplacement, qui aura lieu le 17 ou le 18 mai 2017, le président MACRON rendra visite auprès des troupes françaises au Mali de la force Barkhane. Suite de l’opération Serval, Barkhane est lancée en 2014 dans 5 pays du Sahel (Mali, Niger, Burkina Faso, Tchad et Mauritanie) pour faire face aux djihadistes et mobilise 4.000 soldats français.

James RAMAROSAONA
(Paris, 16/05/2017)

James RAMAROSAONA

Journaliste Indépendant Spécialiste de l'Afrique
Ancien Président de l'Ordre des Journalistes de Madagascar
jramarosaona@hotmail.com
FRANCE

Laissez un commentaire

Archives

« Décembre 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31