All for Joomla All for Webmasters
 
La candidate du FN Mme Marine Le Pen a été reçue par le président tchadien Idriss Déby La candidate du FN Mme Marine Le Pen a été reçue par le président tchadien Idriss Déby

TCHAD : visite houleuse de Marine LE PEN Spécial

+++ Marine LE PEN, présidente du Front National (FN) et candidate aux présidentielles de France est arrivée le 21 mars 2017 à N'DJAMENA (Tchad). Mais ce déplacement est loin d'avoir l'unanimité des Tchadiens.

Marine LE PEN se trouve au Tchad, pour effectuer une visite aux forces françaises de l'opération BARKHANE composées de 4.000 militaires à N'DJAMENA dans le cadre de la lutte contre le terrorisme dans le Sahel. Un déplacement normal, selon le ministère français de la Défense cité par l'agence AFP : «Tous les candidats qui en font la demande peuvent se rendre sur les théâtres d'opérations ».

Arrivée aux environs de 13 h (heure de Tchad) à bord d'un vol privé, Marine LE PEN devait se rendre dans l'après-midi du 21 mars à AMDJARASS (900 km de la capitale), résidence familiale du président tchadien Idriss DEBY. Pour une rencontre avec ce dernier. La visite auprès des militaires français est programmée le lendemain, 22 mars 2017.

Des tons montent au Tchad, contre un tel déplacement. Dès le 18 mars, dans un communiqué, l'Union Nationale pour le Développement et le Renouveau (UNDR, opposition tchadienne) affiche sa désaprobation à la venue « d 'une candidate de l'extreme droite raciste et xénéphobe ». « Le Tchad ne doit pas montrer une quelconque sympathie pour cette candidature (ndlr de Mme LE PEN) sous prétexte de visiter la force BARKHANE et rencontrer les autorités tchadiennes (…) Mme LE PEN a été la première personnalité française à féliciter Idriss DEBY après son coup d'Etat électoral. Vient-elle au Tchad pour récolter la récompense de ce minable geste ? » dixit le parti de Saleh KEBZABO.

Par ailleurs, un sondage mené par le site tchadinfos.com affiche 50 % de vote contre, 37 % pour et 13 % sans avis, au moment où Marine LE PEN débarque à N'DJAMENA. Certains réagissent : « Elle (ndlr : Marine LE PEN) ne nous apportera rien (…) Nous avons nos problèmes lancinants à résoudre. Laissons les français régler les leurs ».

James RAMAROSAONA
(Paris, 21 mars 2017)

James RAMAROSAONA

Journaliste Indépendant Spécialiste de l'Afrique
Ancien Président de l'Ordre des Journalistes de Madagascar
jramarosaona@hotmail.com
FRANCE

Laissez un commentaire