All for Joomla All for Webmasters
 
Lu Kang, le porte-parole du ministère chinois des Affaires Etrangères. Lu Kang, le porte-parole du ministère chinois des Affaires Etrangères.

Diplomatie dans le monde : Quand la Chine met en garde Donald Trump ! Spécial

En attendant de rejoindre la Maison Blanche le 20 janvier prochain, Donald Trump, le président nouvellement élu aux Etats-Unis est plus que jamais engagé dans la provocation.

Lors d’une interview accordée la semaine dernière au Wall Street Journal, le président nouvellement élu, Donald Trump, est reparti à l’offensive sur la question des relations américano-taïwanaises, un propos qui a forcé Pékin à faire fi de la diplomatie pour blâmer l’impénitent dans son communiqué publié ce dimanche 15 janvier. Rappelant que les Etats-Unis ont vendu l’an dernier « 2 milliards de dollars d’équipement militaire dernier cri » à Taïwan, le prochain locataire de la Maison Blanche laisse entrevoir-là l’intérêt de passer à une autre dimension des relations avec Taïwan, en mettant Pekin hors du circuit.

Pas question pour la Chine de permettre un tel propos à l’allié américain avec qui la clause d’une Chine unique existe depuis 1979 et a été scrupuleusement respectée par tous les locataires de la Maison Blanche jusque-là. Dans son communiqué Pékin affirme que « Le principe d’une Chine unique est le fondement politique des relations sino-américaines, il n’est pas sujet à négociation », comme pour mettre en garde Donald Trump qui envisage ouvrir des négociations dans ce sens.

Le texte ajoute « Il n’y a dans le Monde qu’une seule Chine, Taïwan est une région inaliénable du territoire chinois, et le gouvernement de la République populaire est le seul gouvernement légitime de Chine ». Et Lu Kang, le porte-parole du ministère chinois des Affaires Etrangères d’ajouter que, « Nous enjoignons (M. Trump) à réaliser la sensibilité extrême de la question taïwanaise, et à respecter les engagements pris par les précédents gouvernements américains (...) afin de ne pas compromettre le développement sain et stable des relations bilatérales ».

Il ne faut pas plus pour comprendre que les relations sino-américaines risquent connaître un raffut dans les prochains mois si Donald Trump ne renonce pas à l’entreprise de pousser les rapports avec Taïwan au point de laisser l’impression à ce territoire chinois d’être indépendant ou presque. Afrique Progrès Magazine

Laissez un commentaire

Archives

« Avril 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30