All for Joomla All for Webmasters
 
La Conseillère spéciale des Nations Unies pour le Sommet sur la réponse aux vastes mouvements de réfugiés et de migrants, Karen AbuZayd, en mai 2016. La Conseillère spéciale des Nations Unies pour le Sommet sur la réponse aux vastes mouvements de réfugiés et de migrants, Karen AbuZayd, en mai 2016.

Réfugiés et migrants : la Conseillère spéciale Karen AbuZayd préconise le début d’une nouvelle ère Spécial

Alors que la question des réfugiés dans le monde est devenue une préoccupation, Karen AbuZayd Conseillère spéciale des Nations Unies s’est dite heureuse après le consensus des 193 Etats membres de l’ONU obtenu la semaine dernière. Ce pas a été franchi après cinq mois d’intenses négociations.

C’est la semaine dernière que les Etats membres de l’ONU sont parvenus à un projet de déclaration politique sur la question des réfugiés et des migrants, une victoire après cinq mois d’intenses négociations autour de la question. L’adoption de ce texte historique est prévue le 19 septembre prochain lors du sommet qui se déroulera à New York. Partage des responsabilités dans l’aide aux personnes réfugiées, réaffirmation des principes fondamentaux du droit international des réfugiés, le texte parait complet bien qu’il fasse l’objet de vives critiques.

« Je suis très heureuse de ce document final. Comme vous le savez, il est le résultat d'un consensus auquel sont arrivés les 193 Etats membres…, beaucoup de nouvelles choses qui feront une grande différence » a indiqué Karen AbuZayd. La Conseillère spéciale des Nations Unies précise que « Pour n'importe quel réfugié ou enfant réfugié, en particulier, il y a tellement de nouvelles choses : se débarrasser des camps de réfugiés; mettre les enfants réfugiés à l'école quand ils arrivent à leur destination; avoir une meilleure réception aux frontières; travailler ensemble à l'échelle mondiale et collectivement pour impliquer immédiatement les institutions financières internationales; pour le HCR de concevoir un plan sur chaque vague majeure de réfugiés; et avoir un processus qui va commencer immédiatement pour obtenir un pacte mondial pour les migrants ».

Les avantages de ce nouveau texte sont donc immenses à en croire la Conseillère. Face à l’explosion des crises à travers le monde ces dernières années, il était temps de revoir le statut des réfugiés. Puisque jusque-là le statut de réfugié était le début d’une période difficile, dans les camps et pire même, en marge de la société d’accueil. Afrique Progrès Magazine

Laissez un commentaire

Archives

« Novembre 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30