All for Joomla All for Webmasters
 
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le président ougandais Yoweri Kaguta Museveni, le 4 juillet 2016 en Ouganda. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le président ougandais Yoweri Kaguta Museveni, le 4 juillet 2016 en Ouganda.

Ouganda : Benjamin Netanyahu à l’aéroport d’Entebbe pour une commémoration historique Spécial

Pour sa tournée africaine, le premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a choisi l’Ouganda comme première étape. La raison : commémorer la mort de son frère aîné, Jonathan Netanyahu, tué le 4 juillet 1976 au cours du raid d’Entebbe.

Le 4 juillet 1976, un commando israélien est engagé dans un combat contre les auteurs du détournement du vol Tel Aviv-Paris. L’avion qui a été immobilisé sur le seul aéroport international de l'Ouganda d’Idi Amin Dada, devient alors le théâtre d’un combat sans merci. A la tête de cette mission, le frère aîné de Benjamin Netanyahu, l’actuel premier ministre israélien. L’homme trouve la mort au cours de l’opération menée contre deux allemands et deux palestiniens à l’origine du détournement. Nommée initialement opération tonnerre par les autorités militaires israéliennes, l’opération sera baptisé après la mort de son commandant, opération Jonathan, du nom de Jonathan Nethanyahu, mort au combat.

40 ans plus tard, Benjamin Netanyahu qui s’est exprimé dans le même aéroport d’Entebbe devant Yoweri Museveni, l’actuel président de l’Ouganda, parle d’une victoire contre l’anarchie au niveau mondial. « Quand le terrorisme est affaibli quelque part, il est affaibli partout » a déclaré le premier ministre israélien.

Mais le premier ministre israélien assure aussi que « J'ai appris de mon frère qu'il faut deux choses pour défaire les terroristes: la clarté et le courage ». Benjamin Netanyahu a assuré aussi qu’ « Après de nombreuses décennies, je peux dire qu'Israël revient en Afrique et que l'Afrique revient en Israël », ce qui laisse croire que les rapports entre Israël et l’Afrique vont connaître une nouvelle orientation, avec probablement des investissements juifs dans quelques pays. Afrique Progrès Magazine

Laissez un commentaire