All for Joomla All for Webmasters
 
Le Premier ministre britannique David Cameron Le Premier ministre britannique David Cameron

Le Royaume Uni face à une Europe mobilisée pour sa sortie de l’UE Spécial

Alors que les dirigeants européens ont accordé leurs positions, Londres a été interpellé sans ménagement ce mardi afin d’ouvrir rapidement le dossier sur son départ, le fameux article 50 du traité de Lisbonne.

L’Europe qui exige un départ «sans perdre de temps» a interpellé le Royaume Uni ce mardi. L’objectif de ces discussions qui s’annoncent houleuses : forcer Londres à lancer la procédure pour son départ de l’Union Européenne dans un bref délai.

«Quelques principes ressorties de cette discussion: prendre acte du résultat du référendum, insister sur le fait que dans cette situation le Traité de Lisbonne définit un cadre juridique ordonné», en l’espèce l’article 50 du traité de Lisbonne qui règlemente le cas de retrait d’un Etat membre. Il s’agissait donc pour David Cameron, premier ministre britannique à l’origine du référendum qui a ouvert la voie à une sortie du Royaume Uni de l’Union, de s’expliquer devant ses homologues. Des explications post-mortem difficiles pour David Cameron qui avait parié sur un « non » au Brexit question d’éliminer un adversaire politique et donner à son pays un statut particulier de membre de l’UE.

Ces derniers mois Londres a augmenté le nombre de ses exigences, pliant à chaque fois ses pairs. Février 2016, tout juste quelques semaines après l’annonce du référendum sur le Brexit, David Cameron à table avec ses homologues européens parvient à arracher ce qu’il qualifiait à l’époque de de « statut spécial » pour le Royaume Uni. Grâce à cette position le chef du gouvernement britannique espère s’attirer la sympathie des électeurs. Sauf que les dossiers sur la migration et l’insécurité qui touche l’Europe depuis les attentats de Paris vont bouleverser le scénario attendu par celui qui a initié le référendum. Résultat : le Royaume Uni se prononce en faveur d’un départ de l’UE le 23 juin.

Quel statut pour le Royaume Uni ?

Pour les européens qui devront créer désormais un statut pour le Royaume Uni, de type Corée du Nord ou Turquie selon un diplomate européen, il est temps d’en finir avec ce mariage douloureux. Après avoir «tiré les leçons» de cette décision de l’électorat britannique, l’Europe devra bien revoir sa cohabitation avec le Royaume Uni. Nous allons aujourd’hui vers un renouveau du projet européen, avec Londres hors du circuit au préalable.

En attendant l’ouverture de la procédure de l’article 50 « aucune négociation d’aucune sorte n’est possible» a avancé le diplomate européen. Une position partagée par Angela Merkel. La chancelière allemande a déclaré au terme de sa réunion avec les dirigeants français et italien, « nous sommes d’accord là-dessus, il n’y aura pas de discussions formelles ou informelles sur la sortie de la Grande-Bretagne de l’UE tant qu’il n’y aura pas de demande de sortie de l’UE au niveau du Conseil européen»,

Un recul possible du Royaume Uni ?

Au lendemain du vote sur le Brexit, Londres ainsi que tout le Royaume Uni subissait l’onde de choc. Des accusations d’implication insuffisante doublées d’appels à démissionner, des menaces de départ du Royaume Uni comme celle du premier ministre écossais qui n’exclut pas la tenue d’un référendum sur cette question récurrente au niveau national. Le chahut est à son comble. Certaines voix ont appelé à la tenue d’un nouveau référendum en Grande Bretagne, ce qui reste incertain compte tenu des positions divergentes des uns et des autres sur cette question. Mais de son côté l’Union Européenne semble déterminée désormais à avancer sans son capricieux voisin britannique.

Pour de vrai le divorce est en passe d’être signé. En attendant la date du 2 septembre, date butoir pour connaître le nouveau premier ministre britannique, David Cameron qui estime que le choix des électeurs britannique est pour le moins absurde, commence aujourd’hui à assumer une décision qu’il n’a jamais cautionnée. Onésiphore Nembe/Afrique Progrès Magazine

Onésiphore NEMBE

Directeur de publication

Laissez un commentaire

Archives

« Janvier 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31