All for Joomla All for Webmasters
 

Des déclarations chocs après la sortie du Royaume Uni de l’UE Spécial

Invité à se prononcer sur une sortie de l’Union Européenne ce jeudi 23 juin, le Royaume Uni vient de voter pour le Brexit avec 52% contre 48% des suffrages exprimés. C’est un coup dur pour l’Europe qui entre dans une nouvelle ère.

Depuis lors de nombreuses personnalités européennes se sont exprimées à la suite de cette sortie historique. La rédaction d’Afrique Progrès Magazine a retenu quelques déclarations chocs au passage. .


Donald Tusk, Le président du conseil européen, a tenu à préciser qu’"Il n'y aura pas de vide juridique jusqu'à la sortie formelle de la grande Bretagne de l'UE", c’est dire que le droit européen continue de s'appliquer au Royaume Uni pendant les deux ans de procédure qui s’ouvrent. Selon toujours l’ancien candidat à la présidentielle polonaise « Nous étions préparés à un tel scénario », ce qui laisse présager que les conséquences de cette sortie sont connues, pour le moins par les leaders européens. .


David Cameron « la volonté du peuple britannique doit être respectée" "fondamentalement l'économie britannique est forte ». Le premier ministre sortant ajoute que "Les négociations devraient être menées par un nouveau premier ministre". Quand à David Cameron qui devrait finaliser sa démission annoncée pour octobre prochain, « le Royaume Uni peut survivre à l'extérieur de l'UE ». D’ailleurs dans ce sens David Cameron s’est engagé à faire « tout pour que le Royaume Uni reste sur la voie du succès » .


Marine Le Pen « Les mensonges ne tiennent pas devant la réalité, le Royaume Uni va continuer de commercer avec l'Europe ». Le chef de file du Front national a appelé une fois de plus au Frexit, une idée inenvisageable selon les propos de François Hollande qui a réclamé une énième fois la paternité française de l’Union Européenne. .


François Hollande « L'Europe est une grande idée et pas seulement un grand marché » a souligné le président français au cours de son allocution. Mais il est clair que les Britanniques n’y voient que le marché et l'idée pas. Toujours selon François Hollande « il faut plus de temps pour construire que pour détruire » une façon de mettre les britanniques face à leur responsabilité, puisque peut-on déduire du propos du chef d’Etat français, la déconstruction de l’édifice sexagénaire européen a commencé. D’autant plus que Nigel Farage l’indépendantiste britannique, a lancé un appel aux autres nations membres de l’UE à quitter l’union.


Jean Claude Junker, président de la commission européenne et ancien premier ministre luxembourgeois, « nous sommes prêts à entamer les négociations avec le Royaume Uni ». Mais de son côté le Royaume Uni, ou plutôt le Parti Travailliste, doit trouver un successeur au premier ministre sortant, lequel mènera les négociations de sortie de l’UE, une tâche ardue aujourd’hui que l’UE doit s’exprimer durement pour éviter de nouvelles sorties de pays tentés par l’aventure anglaise. Boris Johnson l’ancien Maire de Londres est l’homme providentiel selon toute vraisemblance. Afrique Progrès Magazine.

Laissez un commentaire

Archives

« Février 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28        

Commentaires