All for Joomla All for Webmasters
 

Insolite : Un policier refuse de saluer François Hollande et Manuel Valls Spécial

C’est un nouveau coup dur pour François Hollande qui s’est enfoncé encore dans les derniers sondages BVA. Un policier a refusé de saluer le chef d’Etat français à Magnanville, au cours de la cérémonie organisée à l’hommage des deux policiers tués lundi 13 juin.

Exposée à la haine populaire, les forces de police répliqueraient-elles aujourd’hui contre les autorités ? On pourrait logiquement le croire compte tenu des dernières déconvenues de François Hollande. A Magnanville où le président et Manuel Valls, son premier ministre, ont présidé la cérémonie organisée en hommage au couple de policiers tué le 13 juin dernier, un policier a refusé de saluer les deux hommes au passage. Et lui, François Hollande, a continué son chemin sans dire mot. La scène s’est déroulée à la fin de la cérémonie, alors que le cortège présidentiel s’apprêtait à quitter les lieux.

Manuel Valls ne s’est pas laissé piétiner impunément quant à lui. On peut voir dans l’enregistrement vidéo le premier ministre s’adresser au policier frondeur. Sauf que ce dernier est resté mâchoire serrée. Acte de respect devant son premier ministre ou déni de l’autorité d’un gouvernement que la police voudrait plus rigoureux quant à la question du terrorisme en France ? Hélène Hug, notre consœur de France 2 précise quant à elle que le policier frondeur voulait « dénoncer le manque de moyens dans la police ».

La scène de toute façon n’est pas nouvelle en France. En 2008, Nicolas Sarkozy, tout nouvellement élu, avait essuyé une rebuffade de cette nature lors du salon de l’agriculture. Le président à l’époque avait lancé un “casse-toi pauvre con” qui avait nourri les médias pendant de longues semaines et contribué à sa descente dans les sondages. L’attitude de François Hollande reste de fait notable et devrait lui éviter une nouvelle chute dans les sondages. Faut avouer que la position du président de la République est peu confortable dans le classement BVA publié récemment.

Une police française ciblée

Visée depuis quelques mois par une haine sociale grimpante, la police aujourd’hui est dans le viseur des terroristes qui ne s’empêche pas de suivre les injonctions de Daech. Rappelons que récemment le groupe terroriste a déclaré à l’ensemble de ses fidèles d’orienter leur combat contre les forces de l’ordre, probablement en raison des perquisitions menées par les forces de l’ordre franco-belges, qui ont conduit au démantèlement de filières terroristes en France en Belgique. Afrique Progrès Magazine

Laissez un commentaire