All for Joomla All for Webmasters
 

Maroc : Ban Ki-moon annule sa visite sur fond de polémique Spécial

Après l’annonce du Maroc de suspendre son aide de 3 millions de dollars aux forces de la Minurso et de procéder au retrait de ses soldats engagés dans le cadre des missions de maintien de la paix, l’ONU annule la visite de Ban Ki-moon prévue courant 2016 au Royaume et s’engage à prendre toutes les dispositions pour pourvoir aux financements que le Royaume apportait.

L’ONU n’a pas fait attendre longtemps sa décision. Mercredi dernier Stéphane Dujarric, le porte-parole des nations unies a annoncé que Ban Ki-moon ne regrettait pas son propos au sujet du Sahara. Avec l’ambiance qui règne en ce moment, l’ONU annonce l’annulation pour le moment du voyage de Ban Ki-moon au Royaume du Maroc.

Mais pour l’ONU, « Il n’est pas non plus question de retirer la Minurso ». Ceci suppose-t-il que l’organisation des Nations Unies va tenter le tout pour le tout pour maintenir les soldats marocains au sein des opérations de maintien de la paix ? Aucune assurance dans ce sens. Mais pour le porte-parole de l’ONU « ce n’est pas la fin du processus politique ». Christopher Ross, le médiateur sur le Sahara va poursuivre ses efforts de négociation puisque pour l’ONU, « la population du Sahara occidental mérite de voir une lumière au bout du tunnel ».

Suite aux propos tenus par Ban Ki-moon lors de sa visite au Sahara et en Algérie entre le 5 et le 7 mars dernier, des milliers de marocains avaient afflué dans les rues de la capitale le dimanche 13 mars pour dénoncer l’immixtion du secrétaire général des nations unies. La marche avait fait un tôlé dans la presse locale et provoqué l’indignation du secrétaire générale des nations unies. Au cours d’une rencontre avec Salaheddine Mezouar, Ban Ki-moon qui estime avoir été « pris pour cible personnellement » par les manifestants, s’était insurgé contre le « manque de respect » affiché à son endroit.

Mais même si l’ONU va devoir trouver les 3 millions de dollars que le royaume contribuait pour logement et la nourriture des Casques bleus, on est loin de la rupture des relations Maroc/ONU. Afrique Progrès Magazine

Laissez un commentaire