All for Joomla All for Webmasters
 
Les deux journalistes réfugiés avec l'animateur et la chargée de mission Communication et Partenariats de la MDJ. Les deux journalistes réfugiés avec l'animateur et la chargée de mission Communication et Partenariats de la MDJ.

JOURNALISME : les Réfugiés ne baissent pas les bras Spécial

+++ La 9ème édition des Assises du Journalisme et de l’Information organisée par l’association Journalisme et Citoyenneté de France se tient au Centre de Congrès de TOURS du 9 jusqu’au 11 mars 2016. La Maison des Journalistes (MDJ) y est présente.

Association créée à PARIS depuis 2002, MDJ accueille et accompagne des journalistes contraints de fuir leur pays pour avoir voulu pratiquer une information libre. Il s’agit donc, d’un lieu de résidence provisoire pour ces exilés, et d’une structure pour ces professionnels, pour se reconstruire et continuer la mobilisation en faveur de la liberté d’expression.

A l’auditorium Descartes, le 9 mars 2016 deux journalistes réfugiés du MDJ ont témoigné leurs expériences auprès des collégiens et lycéens de TOURS. Il s’agit d’abord, de la burundaise Elyse NGABIRE, réfugiée en France depuis janvier 2015 qui avait reçue des menaces et des persécutions du régime de Pierre NKURUNZIZA. Son article intitulé « Fini le dialogue politique » relatant la conjoncture en Burundi en 2014 et paru dans le journal IWACU avait été à l’origine de ces dures persécutions.

Article de la journaliste burundaise Elyse Ngabire
L'article qui a été à l'origine des persécutions du régime burundais à Elyse NGABIRE

Il y a ensuite le journaliste kurde irakien Halgurd SAMAD, correspondant de la télévision kurde NRTTV et reporter free-lance s’exilant en France depuis 2011, en raison de ses articles et reportages critiquant la corruption et les problèmes de sécurité du gouvernement du Kurdistan. Il a fait l’objet des agressions et de menaces de mort. Accueillis par la MDJ, ces deux personnalités ne baissent pas les bras et réitèrent auprès des jeunes, leur passion pour cette profession qui est le journalisme.

Animateur de la rencontre, Albert DE GOUVILLE (Rédacteur en Chef de France 24 et vice-président de MDJ) se dit « absolument ravi et étonné de l’attention des lycéens et de la pertinence de leurs questions qui portaient sur les pays des intervenants, mais aussi sur MDJ et de ses missions »

Ce genre de rencontre, la MDJ organise presque une ou feux fois par mois auprès des établissements secondaires en France, pour entre autre inculquer aux jeunes la défense de la liberté de presse.

James RAMAROSAONA
(Paris, 10/03/2016)

James RAMAROSAONA

Journaliste Indépendant Spécialiste de l'Afrique
Ancien Président de l'Ordre des Journalistes de Madagascar
jramarosaona@hotmail.com
FRANCE

Laissez un commentaire