All for Joomla All for Webmasters
 
Laurent Gbagbo et son avocat Emmanuel Altit lors de l'ouverture du procès devant la Cour pénale internationale de La Haye le 28 janvier 2016. Laurent Gbagbo et son avocat Emmanuel Altit lors de l'ouverture du procès devant la Cour pénale internationale de La Haye le 28 janvier 2016.

Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo plaide non coupable à l'ouverture de son procès à la CPI Spécial

L'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo a plaidé non coupable jeudi devant la CPI à l'ouverture de son procès pour crimes contre l'humanité, cinq ans après des violences post-électorales qui ont déchiré la Côte d'Ivoire.

« Je plaide non coupable », a déclaré Laurent Gbagbo a l’ouverture de son procès ce jeudi 28 janvier devant la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye.

A 70 ans, l'ex-chef de l'Etat (2000-2010) est accusé de meurtres, viols, actes inhumains et persécutions lors de la crise née de son refus de céder le pouvoir à Alassane Ouattara à l'issue de la présidentielle de 2010 en Côte d'Ivoire. Plus de 3000 personnes sont mortes lors de ces cinq mois de violences. Son ancien ministre Charles Blé Goudé, également accuse de même crimes, a lui aussi plaidé non coupable.

La procureure Fatou Bensouda avait promis hier de faire "jaillir la vérité". La procureure affirme détenir suffisamment de preuves convaincantes prouvant la culpabilité des accusés au-delà de tout doute raisonnable.

Laurent Gbagbo, arrêté en avril 2011 et transféré sept mois plus tard à La Haye, reste très influent en Côte d'Ivoire, tout comme son parti, le Front populaire ivoirien (FPI). Afrique Progrès Magazine

Laissez un commentaire

Archives

« Février 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28        

Commentaires