All for Joomla All for Webmasters
 
Nicolas Sarkozy, après son discours dimanche 6 décembre, au soir du premier tour des régionales. Nicolas Sarkozy, après son discours dimanche 6 décembre, au soir du premier tour des régionales.

Nicolas Sarkozy a-t-il compris les leçons de l’échec du parti, Les Républicains, aux régionales ? Spécial

A la suite de la victoire historique et éclatante du front national de la famille Le Pen, Nicolas Sarkozy est monté sur scène pour reconnaître la volonté des français de voir changer les choses. Mais dans ce propos du chef de la droite, on se demande bien si la leçon de cet échec à été comprise.

« Il y a une profonde aspiration des Français à voir les choses changer dans notre pays. Il faut entendre et comprendre l'exaspération profonde des Français, de ceux qui n'en peuvent plus, de ceux qui travaillent dur et qui n'y arrivent plus, de ceux qui se sentent dépossédés du fruit de leur travail, d'être dépossédé de leur emploi, tout perdre », déclarait Sarkozy à l’issue de la victoire, 30% presque, du front national, dans les élections régionales en France.

L’ancien chef d’Etat sursaute cependant en reconnaissant que, « Malgré les circonstances, nos candidats et nos militants ont su trouver l'énergie pour mener campagne dans nos régions. Le nécessaire rassemblement contre le terrorisme ne peut pas mettre entre parenthèses le droit de chacun d'exprimer son point sur l'état de sa région. Les Français souhaitent que la priorité pour tous les responsables politiques est que la politique ne recule plus. Elle a trop reculé, depuis bientôt quatre années ».

Finalement cet échec serait-il lié aux seules circonstances ? C’est en tout cas ce qu’on pourrait retenir dans cette déclaration de M. Sarkozy, qui ne trahit pas vertement la reconnaissance d’une défaite liée de plus en plus à l’ambiguïté des positions de la droite. Sur cette question d’ailleurs on a l’impression que désormais la droite sarkozyste, ou le parti, Les Républicains, va passer à l’attaque. Mais arrivera t-il à faire la différence dans cette spécialité du front national ?

De toute façon on retient que le front national, parti crée par Jean Marie Le Pen, au début des années 1970, vient de prendre la tête des partis politiques de France, après une longue domination de la droite et de la gauche, avec 6 régions sur les 13 disputés lors de ce premier tour des régionales. AFPmag

Laissez un commentaire