All for Joomla All for Webmasters
 
L'ambassadeur Michel Flesch avec le président rwandais Paul Kagame. L'ambassadeur Michel Flesch avec le président rwandais Paul Kagame.

Relations internationales : Paris et Kigali s’enfoncent davantage Spécial

Il y a bel et bien une vacance du poste d'ambassadeur de France au Rwanda. Cela fait cinq mois que Paris a proposé au gouvernement rwandais la nomination de Fred Constant au poste d'ambassadeur à Kigali, et depuis les autorités rwandaises n'ont pas donné suite à cette demande d'agrément. Michel Flesch a donc quitté ses fonctions mercredi 30 septembre sans effectuer de passation de pouvoir.

Au moment où Michel Flesch quitte sa fonction d’ambassadeur français au Rwanda, le poste reste vacant. Depuis cinq mois Paris a proposé au gouvernement rwandais la nomination du diplomate Fred Constant, sans suite. La passation de service n’a pas eu lieu et le Quai d’Orsay est passé aux explications, affirmant au passage que cinq mois est un délai « conforme à la procédure habituelle ».

La diplomatie française assure que « Nous sommes attachés à une coopération bilatérale constructive et tournée vers l'avenir avec le Rwanda ». Propos de diplomate ou vérité ? Impossible de se prononcer, mais le constat des relations troubles entre les deux pays restent très frappant. Michel Flesch affirmait il y a quelques années en arrière que les relations entre les deux pays ne sont « pas bonnes », appelant à une amélioration, ce qui n’a jamais été fait.

Une source diplomatique française déclarait pour sa part « Je crains que ce soit plutôt le signe d'un délitement supplémentaire des relations entre les deux pays». Alors que Kigali a réduit chaque jour sa coopération avec la France, une source rwandaise met en avant le fait que la France ne soit pas « un partenaire privilégié » du Rwanda pour justifier cette crispation des relations entre Paris et Kigali. Onesiphore Nembe. AFPmag

Onésiphore NEMBE

Directeur de publication

Laissez un commentaire