All for Joomla All for Webmasters
 
Nicolas Sarkozy Nicolas Sarkozy

France : Nicolas Sarkozy s’insurge contre les réfugiés dit « de guerre » Spécial

  • 10 septembre, 2015
  • Écrit par 
  • Publié dans INTERNATIONAL
  • Lu 1138 fois
  • Évaluer cet élément
    (0 Votes)

En plein bouleversement de sa politique migratoire, voici que la France de François Hollande doit faire l’objet des remontrances de la part de l’ancien chef d’Etat. Dans un entretien accordé à nos confrères du Figaro ce mercredi 9 septembre, Nicolas Sarkozy a renouvelé son opposition au système des quotas. Il affirme qu’un « véritable statut provisoire de réfugié de guerre » doit être mis en place pour les masses de réfugiés syriens et irakiens qui arrivent en France ces derniers mois, afin d’éviter « la désintégration de la société française ».

« Migrants économiques », « réfugiés politiques » et « réfugiés de guerre », des expressions qui ne traduisent pas la même idée pour Nicolas Sarkozy. Selon le prédécesseur de François Hollande, les réfugiés de guerre, expression qui désigne les milliers de migrants syriens et irakiens qui se bousculent aux portes de l’Europe depuis le début de l’année, doivent être différenciés des réfugiés politiques qui bénéficient d’un visa de dix ans. Pire encore, ces réfugiés de guerre doivent avoir « vocation à rentrer chez eux une fois la paix rétablie ».

Plus loin Nicolas Sarkozy met en garde contre « la désintégration de la société française », en l’absence d’une politique migratoire qui distingue ces différents résidents sur le sol français. Au-delà de ces alertes, l’ancien chef d’Etat revient largement sur une question souvent évoquée, la construction « des centres de rétention dans les pays périphériques à Schengen », ce qui passe par le fait de renégocier les accords de Schengen en vue de « réguler et réduire les flux migratoires ». Cette question dans le cadre du Maroc où de nombreux efforts d’aménagement de la politique migratoire ont été accomplis depuis le 9 septembre 2013, n’est pas d’actualité. Le royaume chérifien s’est toujours opposé à l’ouverture des centres de rétention sur son territoire.

Hélas, constatera finalement Sarkozy, « Schengen ne fonctionne plus » et « c’est la volonté politique » qui fait défaut pour remettre l’Europe qu’il a pensée autrefois sur les rails. AFPmag

Laissez un commentaire

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire mom mom 13 septembre, 2015

    Nicolas Sarkozy comprendra un jour ou l'autre que, quand tu chies en bordure de la route, il faut ouvrir les yeux grandement. Les conséquences de l'ingérences des états que lui même a toujours soutenue doit avoir un prix à payer et ce prix à payer commence déjà à apporté des fruits aux seins de la société occidentale et bientôt sera mondiale et l'Europe tout entière payera le plus gros prix. Un jour de sa bouche avait belle et bien déclaré devant les médias que: MOUHAMAR KADAFY doit partir. Et pour lui faire partir du pouvoir il a fallut que lui Nicolas Sarkozy ordonne à son armée d'aller faire la guerre en Libye soutenir une rebellions lourdement armée par la France de la période Sarkozy. Aujourd'hui la libye et les libyens vivent un CAO total et sont obligé de quitter leur pays parce que la guerre finis par les tuer. d'après vous ces reffugiées doivent prendre quelle direction de refuges dans le monde? ma réponse c'est: l'Europe et l'Amérique. Partout ou vous avez créer des problèmes d'ingerences, des guerres organisé l'imposition des chefs d'état que vous désirez à votre guise et pour vos interrêts, il faut savoir que tous ceux la viendrons remplir vos pays et à noté que lui même Nicolas Sarkozy qui parle n'est pas Français de nature ni biologique alors il fait partie de la couche migratoir donc qu'il ne sigmatise pas les émigres de car la France ces pour les Français tout les revenants doivent évité de discriminé les autres parce que nous ne savons pas comment eux ils sont venu avant de devenir chef de l'ETAT en France à son exemple par exemple. Si je peux donné un conseil aux occidentaux, ces celui de libéré les pays du tiers monde qu'il monopolise avec la mauvaise politique extérieure (libéré tout les pays d'Afrique et leurs bien, refusé les dépôts des fonds des dirigeants d'Afrique dans les banques Européens, refusé l'octroi aux gros investissement en occident car l'occident est déjà émergeant) les Africains doivent eux même construire l'Afrique car le gros client de l'Africain c'est l'occidentaux qui de nos jours à très faims et reste dans un besoin potentiel du matériel de première nécessité et celui de l'avenir du monde actuel et celui de demain avec un sous sol et des forêts encore vierge) Une fois les nouvelles accord signé d'égalité de chance et de pouvoir serons signé, l'occident se verras libéré de la couche migratoire. Et n'aura plus besoin d'avoir des insultes en plein figure partout et ailleurs. de même que l'Afrique se verra en lui un ELDORADO que le bon dieu caché viendra applaudir les derniers décideurs de la nouvelle terre de ces occupants.

    Rapporter