All for Joomla All for Webmasters
 
Naguib Sawiris Naguib Sawiris

Immigration : le milliardaire égyptien Naguib Sawiris veut fonder l’Etat des migrants Spécial

Comment sera gérée l’île que Naguib Sawiris offre d’acheter pour recevoir les migrants ? L’égyptien n’en sait pas plus que nous, mais il est bien décidé à venir en aide aux migrants qui traversent la méditerranée en direction de l’Europe, pour qu’ils soient traités désormais comme des « humains » selon le propos même de l’homme d’affaires.

Pour les milliers de migrants qui traversent la Méditerranée, une terre d’accueil est possible bientôt. Naguib Sawiris, milliardaire égyptien vient d’offrir d’acheter une île en Italie ou en Grèce pour y installer ces hommes. Sur twitter le magnat lançait « La Grèce ou l’Italie, vendez-moi une île, je déclarerai son indépendance, accueillerai les migrants, et leur fournirai des emplois grâce à la construction de leur nouveau pays ». Il poursuit en déclarant que « Vous avez des dizaines d’îles qui sont désertes et qui pourraient accueillir des centaines de milliers de réfugiés ».

L’homme d’affaires égyptien sait que son « idée folle » ne résorbera pas forcement la crise née avec l’instabilité en Syrie, pourtant il tient à aller à la rencontre de ces gouvernements négocier l’achat d’une île et il n’entend pas lésiner sur les moyens. Naguib Sawiris est prêt à mettre jusqu’à « 100 millions de dollars » pour s’approprier une île. Au bout du compte le magnat égyptien espère que ces migrants seront traités comme des « humains » contrairement à aujourd’hui où selon le même homme ils « sont traités comme du bétail ».

Une idée née de l’exaspération

Aylan Kurdi, 3 ans, mort noyé en voulant rejoindre l’Europe
La photo d'Aylan Kurdi, l'enfant syrien mort noyé en voulant rejoindre l'Europe avec sa famille. Le corps du petit garçon de 3 ans a été rejeté sur une plage de Turquie, mercredi le 02 septembre 2015.

L’idée est née de l’exaspération. Plus de 350 000 migrants ont traversé la Méditerranée depuis le début de l’année. 2600 autres sont morts noyés pendant ces traversées. Le facteur déclencheur reste la photographie du jeune Aylan Kurdi, un enfant syrien de trois ans mort noyé au large de la Turquie après le naufrage de son embarcation. L’image a fait le tour du monde et provoqué une vague d’indignation et des élans de soutien. AFPmag

Laissez un commentaire