All for Joomla All for Webmasters
 

Conférence Annuelle du Capital Investissement : mercredi 14 février 2018

02 février, 2018

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

                                                                                             

Casablanca, le 1er février 2018

 

 

Conférence Annuelle du Capital Investissement : mercredi 14 février 2018

 

Maroc : La conférence annuelle du Capital Investissement aura lieu le 18 janvier 2017

15 janvier, 2017

La Conférence Annuelle du Capital Investissement (CACI) de l’Association Marocaine du Capital Investissement (AMIC) se tiendra le mercredi 18 janvier 2017 à Casablanca.

Afrique du Sud Industrie : les grands patrons trouvent Jacob Zuma nuisible pour les affaires

07 octobre, 2016

Cette fois-ci la grogne en Afrique du Sud a changé de camp. Plusieurs grands patrons réunis à Johannesburg ont critiqué sans façon le chef de l’Etat. Il faut dire que pour ces derniers Jacob Zuma constitue un frein à la poussée de l’industrie sud-africaine et à l’arrivée des investisseurs étrangers.

Boko Haram et Ebola à l’ouverture du conseil des ministres de l’Union Africaine.

27 janvier, 2015

A l’ouverture du conseil des ministres de l’union africaine ce lundi 26 janvier à Addis Abeba en Ethiopie, Nkosazana Dlamini-Zuma, présidente de la commission de l’Union Africaine, a invité les pays africains à réagir contre Boko Haram. D’autres voix se sont levées pour demander la levée de la dette des pays touchés par Ebola.

L’ouverture du conseil des ministres ce lundi 26 janvier à Addis Abeba en Ethiopie a été ponctuée par le propos de Nkosazana Dlamini-Zuma, présidente de la commission de l’union africaine. La sud-Africaine a appelé les pays africains à s’unir pour contrer la menace islamiste, Boko Haram et à apporter une aide économique aux pays touchés par Ebola. Au sujet de la secte islamiste nigériane, Nkosazana Dlamini-Zuma, affirme que  « Si cette menace n’est pas contenue, nous serons tous en danger. Il est temps d’agir, d’agir collectivement ». A sa suite, Carlos Lopes, le secrétaire exécutif de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique, s’est aussi exprimé au sujet de Boko Haram et de tous les mouvements insurrectionnels qui sévissent sur le continent noir. Déclarant que la réponse à apporter à ces différentes crises (Aqmi, Boko Haram, Shebab) « n’est pas que politique mais aussi économique », il ajoute que « le résultat d’une incapacité à créer de l’activité pour les populations des régions concernées. Une instabilité qui a aussi un coût élevé pour le continent où la menace terroriste est perçue comme un risque pour les investisseurs ». Avant la fin de ce sommet il est donc possible que l’UA définisse un agenda contre Boko Haram et décide de la manière que cette campagne sera menée.

Au sujet de l’autre crise que quelques pays africains subissent depuis plus d’une année, l’épidémie Ebola, Carlos Lopes propose l’annulation de la dette extérieure des trois pays touchés, Sierra Léone, Libéria, Guinée Conakry. Cette dette qui est de l’ordre de 3 milliards de dollars, lorsque la communauté internationale l’annulerait, pourrait permettre à l’économie de ces pays de se relever et de repartir en hausse.

Le ton de cette rencontre de l’union africaine a donc été donné sur ces deux problèmes majeurs que rencontre le continent, mais on se garde d’espérer des solutions à l’issue de cette rencontre, puisque l’on se demande toujours si le Nigeria validera finalement l’arrivée des troupes internationales sur son territoire pour combattre la secte islamiste ou si l’ensemble des pays du globe conviendra à effacer la dette de ces trois pays qui connaissent une croissance zéro en ce moment. AFPmag.

 

Archives

« Février 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28        

Commentaires