All for Joomla All for Webmasters
 

Maroc-Australie: La coopération agricole fait un pas de plus

04 juin, 2018

Le Maroc et l’Australie vont aller plus loin dans leur coopération, c’est l’information qui ressort de la rencontre entre Aziz Akhannouch, le ministre marocain de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts et Berenice Owen-Jones, l’ambassadeur australien au Royaume du Maroc.

Egypte : Une embellie du commerce extérieur sur fond de dévaluation de la Livre

17 avril, 2018

Dans ses échanges avec la Turquie au cours de l’année 2017 passée, l’Egypte a présenté une balance commerciale, certes déficitaire, mais les améliorations sont palpables et dénotent le retour de l’embellie après de longues années d’un grave déficit.

Le Ghana sur la voie de la croissance

13 mars, 2018

Le Ghana renoue avec une croissance forte sur fond d’augmentation des exportations de pétrole et d’or.

Togo/économie: Pourquoi une agence de promotion des exportations et des investissements ?

20 décembre, 2017

Le Togo pourrait en 2018 disposer d'une agence de promotion des exportations et des investissements.

Chine/Afrique : vers une égalité de la balance commerciale ?

08 août, 2017

Le constat d’une montée en puissance des exportations africaines en direction de la Chine a donné le goût d’une coopération commerciale égalitaire à l’avenir. Au cours du premier semestre 2017, d’après des chiffres rendus publics par Pékin, la Chine et l’Afrique ont échangé pour un montant total de 85,3 Milliards de dollars, avec un écart de 9 milliards de dollars en faveur de Pékin.

Maroc : Les exportations du pays vont connaître une forte croissance

21 mai, 2017

Alors que le projet de ville nouvelle industrielle entre la Chine et le Maroc murit, le Royaume va connaître dans les années à venir une excroissance de ses exportations grâce à cet investissement de 10 milliards de dollars sur dix ans.

Le Forum régional sur le développement durable débute officiellement à Addis-Abeba 

18 mai, 2017

Le Forum régional africain sur le développement durable de 2017 (ARFSD) a officiellement débuté aujourd'hui, à Addis-Abeba, avec Abdalla Hamdok, Secrétaire exécutif par intérim de la Commission économique pour l'Afrique, exhortant l'Afrique de cesser d'exporter des matières premières et des produits de base pour alimenter les industries des pays développés.

Le déficit commercial algérien connait un recul de 68% au mois de janvier 2017

03 mars, 2017

Alors que les exportations algériennes sont remontées au cours du mois de janvier, faisant reculer le déficit commercial de 68% par rapport à son niveau de janvier 2016, de nombreuses questions se posent sur la capacité du pays à maintenir le cap du niveau des exportations par rapport aux importations.

L’application marocaine Easyshair en guest-star au Forum mondial de développement des exportations au Sri Lanka

11 octobre, 2016

Rhizlane El Alaoui, directrice générale de la start-up marocaine QuickTech et conceptrice de l’application révolutionnaire Easyshair est invitée à prendre part à la 16e édition du Forum mondial de développement des exportations (WEDF), prévue les 12 et 13 octobre courants à Colombo au Sri Lanka), en qualité de Guest-speaker et pour présenter son innovation. Rhizlane El Alaoui sera, avec Zahra Maafiri directrice générale de Maroc Export, les représentantes du Royaume à cet évènement qui verra la participation d’éminentes personnalités mondiale dont le président Sri-Lankais et le président du géant Ali Baba.

Quand la chute des cours du pétrole entraîne l’Algérie.

29 mars, 2015

 

La balance commerciale de l’Algérie est à son plus bas niveau depuis les 15 dernières années. © caricature par Ali Dilem.

 

Plus le temps passe dans cette situation de baisse historique des cours du baril de brut, plus la situation algérienne devient délicate. Récemment encore, comme si les autorités prévoyaient le déficit de 341 millions de dollars de la balance commerciale algérienne qui vient de survenir sur les deux premiers mois de l’année 2015, ils demandaient à toutes les administrations de procéder à une réduction drastique des dépenses budgétaires.

C’est une Algérie diminuée qu’on observe depuis la chute des prix du brut. Ces deux premiers mois de l’année 2015, le pays a enregistré un déficit de 341 millions de dollars de sa balance commerciale. Au cours de la même période l’année dernière le pays affichait une hausse de 1,71 milliards de sa balance commerciale. Ces données ont été émises par le centre national de l’informatique et des statistiques des douanes (Cnis) avant d’être publiées le 21 mars par l’agence de presse algérienne (APS). Depuis plus de quinze années, le pays n’avait plus connu un tel recul de sa balance commerciale.

A l’issue de la diminution en deux des prix du baril de brut depuis septembre 2014, 55 dollars, le pays connaît une baisse sensible de ses recettes. Les exportations ont connu une baisse de 30%, de sorte que des recettes de 10,82 milliards de dollars l’an dernier, le pays s’est retrouvé avec 7,72 milliards de dollars au cours de la même période cette année.  Hors les importations restent toujours élevées, 8,06 milliards de dollars entre janvier et février 2015.

Mais cette situation, au regard des chiffres de l’année 2014 était prévisible, puisque le pays, selon Mohamed Laksaci, gouverneur de la Banque d’Algérie, en « s’établissant à seulement 0,59 milliard de dollars contre 9,73 milliards de dollars en 2013, l’excédent commercial de 2014 est le plus faible depuis l’année 1998 ». Avec ces nouvelles données, toutes les administrations, interpellées récemment encore par les autorités algériennes qui demandaient la réduction des dépenses « aléatoires », vont revoir encore et encore les dépenses en vue de sauver ce qui se peut encore sauver. AFPmag.