All for Joomla All for Webmasters
 
les travaux de forage ont déjà commencé avec le puits DTM-2H du champ pétrolifère de Tortue au Gabon les travaux de forage ont déjà commencé avec le puits DTM-2H du champ pétrolifère de Tortue au Gabon

Gabon : Le champ pétrolifère de Tortue entre bientôt en production Spécial

  • 23 mai, 2018
  • Écrit par  Emile ETOUNDI
  • Publié dans ECONOMIE
  • Lu 149 fois
  • Évaluer cet élément
    (0 Votes)

Avec des capacités de réserves prouvées de l’ordre de 15,9 millions de barils de pétrole, le site dispose d’un potentiel à même de doper la production pétrolière au cours des prochaines années.

D’ici le second semestre 2018, la compagnie pétrolière singapourienne BW Energy, filiale locale de la firme norvégienne BW Offshore, compte lancer sa première production pétrolière sur les réserves du projet Dussafu, au large du Gabon. Au cours de la cérémonie de baptême du navire pétrolier BW Adolo le 5 avril dernier à Singapour à laquelle prenait part le ministre gabonais du Pétrole et des hydrocarbures, Pascal Houangni Ambouroue, les dirigeants de la compagnie ont communiqué sur les perspectives d’exploitation du champ pétrolifère de Tortue, situé au large des côtes gabonaises.

En janvier dernier, l’examen des quantités des quatre puits du champ ont révélé des réserves prouvées (1P) de l’ordre de 15,9 millions de barils de pétrole (MMbbls), des réserves probables (2P) de 23,5 millions de barils et des réserves possibles (3P) de 31,4 millions de barils de pétrole.

Initialement opérationnel sur le champ Azurite, le BW Adolo qui est actuellement au chantier naval de Keppel à Singapour, vient d’être sélectionné pour le champ pétrolifère de Tortue constitué de deux puits de production horizontaux sous-marins, avec une provision pour le contrôle du gaz et du sable. Dans son déploiement, un puits va cibler le réservoir de Gamba tandis que l’autre va se consacrer à la Dentale plus profonde. Pour le directeur général de BW Energy, Lin Espey, le moment est propice pour effectuer un développement pétrolier et gazier, car la profondeur de l’eau est de 115 m (377 pi). Les principaux biens et services dédiés au projet ont été soumis avec des coûts inférieurs aux estimations précédentes. « Les coûts des équipements sous-marins et des appareils de forage se situaient entre 40% et 50% en dessous des estimations précédentes, tandis que les navires de soutien étaient inférieurs de 50% à 60% et les flexibles inférieurs de 20% à 30% », précise un communiqué de BW Offshore.

Le forage a débuté depuis janvier 2018

L’approbation de l’exploitation de ce champ pétrolier a été entérinée en janvier dernier par le régulateur gabonais. Dans la foulée, BW a engagé les opérations de forage sur le puits de production DTM-2H avec la mise en service de la plateforme auto-élévatrice Borr Norve. Par la suite, le puits sera complété par un autre puits sous-marin, constitué d’un drain horizontal d'environ 500 mètres. Le forage du trou pilote du DTM-3 prendra le relais et permettra d’évaluer le potentiel des réservoirs de Gamba et de Dentale, situés au Nord-Ouest du champ Tortue. « Je tiens à féliciter notre équipe de projet pour avoir franchi cette étape importante dans la commercialisation de la licence de Dussafu », se réjouit le directeur général de BW Group. « Nous sommes confiants que notre équipe de professionnels dévoués dans des disciplines telles que la HSE, l’ingénierie de forage, les géosciences, les finances, la chaîne d’approvisionnement et la gestion, continuera à faire avancer ce projet d’une manière sûre et efficace », confie pour sa part Carl Arnet, Chief Executive Officer de BW Offshore.

Tortue fait partie du contrat de partage de production de Dussafu, au large du Gabon. C’est l’une des quatre découvertes pétrolières existantes dans la zone d’exploitation exclusive de Dussafu. Le contrat de partage de production précise que BW Energy Gabon détient une participation de 91,67 % contre 8,33 % des parts pour son partenaire Panoro Energy ASA. Le permis Dussafu est situé dans la Zone économique exclusive (ZEE) du Gabon qui contient trois autres champs pétroliers à savoir Ruche, Moubenga et Walt Whitman.

Emile ETOUNDI

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire