All for Joomla All for Webmasters
 
L'autoroute Douala-Yaoundé, en chantier pour relier les deux grandes métropoles camerounaises L'autoroute Douala-Yaoundé, en chantier pour relier les deux grandes métropoles camerounaises

Autoroute Yaoundé-Douala : On circule sur les 20 premiers kilomètres Spécial

  • 28 mars, 2018
  • Écrit par  Emile ETOUNDI
  • Publié dans ECONOMIE
  • Lu 964 fois
  • Évaluer cet élément
    (2 Votes)

L’ouvrage censé faciliter les échanges et fluidifier le trafic sur la nationale numéro 3 affiche un taux de réalisation de 70% pour la première phase.

Le bitume prend progressivement corps sur l’autoroute Yaoundé-Douala. A l’issue de la visite de chantier effectuée le 8 février dernier par le ministre camerounais des Marchés publics, Abba Sadou, le trafic est effectif entre le PK0 et le PK20. Sur l’itinéraire de la première phase longue de 60 km, les travaux de déforestation sont achevés sur les 44 premiers kilomètres. Les travaux de décapage sont réalisés sur les 40 premiers km. Quant aux travaux de purge et de remblais de purge, ils sont estimés à 97,86% et 93,02% sur les 40 premiers km. Les 57 ouvrages hydrauliques prévus sont également réalisés. D’après Abba Sadou, le taux d’avancement des travaux pour la phase 1 est estimé à 70%. Le chef de la mission de contrôle, Hentati Riadh, précise pour sa part que les travaux de terrassement pour ce qui est du tracé PK20-PK40 sont en cours. L’objectif est de terminer le tracé avant la fin de l’année 2018 pour que les 60 km de la première phase soient exploitables d’ici 2020.   

Le projet autoroutier Yaoundé-Douala s’inscrit dans le cadre de la politique des grandes réalisations du président Paul Biya

L’ouvrage est réalisé par l’entreprise chinoise China First Highway Engineering Co. Ltd (CFHEC), maître d’œuvre. Le projet autoroutier Yaoundé-Douala s’inscrit dans le cadre de la politique des grandes réalisations du président camerounais Paul Biya et croise les attentes du Document stratégique pour la croissance et l’emploi (DSCE). Il vise non seulement à renforcer le réseau routier existant, mais aussi à moderniser les infrastructures de transport, à améliorer les conditions de circulation et de sécurité des personnes et des biens. Du point de vue économique, la finalité est de relier les zones de production aux zones de consommation et aux zones d’évacuation ce, au-delà du simple désenclavement des régions traversées. Le projet vise, à moyen terme, à inscrire le Cameroun dans la dynamique des économies émergentes.

Le projet d’autoroute Yaoundé-Douala dans sa première phase, a fait l’objet d’un contrat signé par le ministère des Marchés publics en janvier 2014, pour une durée d’exécution de quatre ans. Les délais contractuels prévoient la fin du chantier pour octobre prochain. Il est prévu la construction d’un ouvrage dont le profil en travers est de type 2x2 voies extensibles à 2x3 voies sur une plateforme d’une largeur de 33,5 m avec des bandes d’arrêt d’urgence de 3m chacune. Le linéaire global d’une longueur de 196km s’exécute en deux phases. La première concerne la section Yaoundé-Bibodi sur un linéaire de 60 km avec 25 km de voies de raccordement à la Nationale N°3. La seconde couvre l’itinéraire Bibodi-Douala sur une longueur de 136 km. Le coût du projet (phase 1) est d’environ 284 milliards de F.

Le programme de modernisation des infrastructures est en marche. 

Emile ETOUNDI

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire

Archives

« Avril 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30