All for Joomla All for Webmasters
 
Le dollar du Zimbabwe a été abandonné par le gouvernement en 2009 suite à une hyperinflation. Le dollar du Zimbabwe a été abandonné par le gouvernement en 2009 suite à une hyperinflation.

Coincés, les zimbabwéens optent pour le Bitcoin Spécial

Pour se mettre à l’abri de l’hyperinflation à laquelle la nation zimbabwéenne fait face depuis 2009, de nombreux nationaux de cet Etat se tournent vers le Bitcoin, la cryptomonnaie la plus en vue aujourd'hui.

S’agit-il d’un choix désespéré ? Aux zimbabwéens de répondre, mais on constate de nombreuses arrivées de zimbabwéens dans l’’univers Bitcoin. La cryptomonnaie jugée spéculative sous d’autres cieux, est en train de s’imposer comme une option pour mettre à l’abri des économies durement acquises, ceci dans un contexte d’hyperinflation nationale.

Employé d’une société d’informatique et de télécoms à Hararé, capitale du Zimbabwe, Arnold Manhizwa affirme à nos confrères de l’agence Reuters « J'ai maintenant changé toutes mes réserves en Bitcoin parce que c'est la seule façon de protéger mon investissement.». Comme lui de nombreux zimbabwéens ont choisi cette option. Jusque-là le dollar américain était l’option pour mettre ses épargnes en sécurité, mais compte tenu des difficultés liées à l’acquisition de celui-ci, plusieurs n’en veulent plus aujourd’hui.

D’après l’agence Reuters, « s’ils (Zimbabwéens) voulaient acheter 100 $ en espèces, ils devaient transférer 120 dollars de leur compte à un vendeur sur le marché noir. Maintenant, le prix est passé à 180 $ pour ce qu'on appelle les "zollars" ». Raison de plus de passer à autre chose. 

 

Les prédictions de Christine Lagarde

S’exprimant sur cette question, la directrice générale du FMI, Christine Lagarde, avait préconisé l’arrivée de la cryptomonnaie dans plusieurs pays en difficulté avec leur monnaie nationale. « Pensez à des pays dotés d’institutions faibles et à des monnaies instables. Au lieu d’adopter la monnaie d’un autre pays, comme le dollar américain par exemple, certaines de ces économies pourraient connaître une utilisation croissante des devises virtuelles. Appelons cela la dollarisation 2.0. » indiquait l’ancienne ministre des finances de Nicolas Sarkozy.

Se pourrait-il que cette prédiction de Christine Lagarde commence à se réaliser avec le Zimbabwe où le dollar national a perdu n fois sa valeur ? En effet la situation d’hyperinflation avait débuté courant 2009 suite au départ des fermiers blancs. Depuis lors plus rien ne va avec le dollar zimbabwéen. Récemment la banque centrale zimbabwéenne avait lancé les « billets d’obligations », pour assurer les échanges temporairement. Hélas, ils ont rencontré un échec auprès de la population qui y voit de simples papiers imprimés. Conjugué au manque du dollar américain, le Bitcoin est devenu une option intéressante.

Pour précision entre janvier et novembre 2017 le Bitcoin a connu une hausse des plus inattendues de sa valeur. Elle s’est multipliée par sept pour atteindre, il y a deux semaines, la barre des 7888 $ de valeur unitaire. Afrique Progrès Magazine

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire

Archives

« Décembre 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31