All for Joomla All for Webmasters
 

MADAGASCAR : la France s’attelle aux problèmes énergétiques Spécial

+++ L’ambassade de France à Madagascar et la Chambre de Commerce et d’industrie France Madagascar (CCIFM) ont organisé les 9 et 10 novembre 2017 un séminaire sur « les solutions d’expertise française aux problèmes énergétiques à Madagascar » à l’hôtel Ibis d’Antananarivo.

A travers cette rencontre, la France montre qu’elle s’intéresse au développement de Madagascar, notamment face aux problèmes de délestages qui frappent les quatre coins de la Grande Île. Mais on peut aussi l’interpréter comme une réaction française face aux mobilisations des autres pays comme les États-Unis, la Chine et la Turquie dans le domaine énergétique malgache.

Dans son allocution, lors de l’ouverture, Véronique VOULAND-ANEINI, Ambassadeur de France a signalé que ce rendez-vous s’inscrit dans la suite de la Conférence des Bailleurs et des Investisseurs (CBI)) tenue à PARIS en décembre 2016, « car nous nous situons aujourd’hui dans le temps de la concrétisation et donc de la réalisation de ces projets d’investissement ». Pourquoi attendre presque une année ?

De leur côté, André BEAUMONT président de la CCIFM et Eric NOITAKIS chef du service économique de l’Ambassade ont affirmé « convaincus que la Grande Île se trouve à l’aube d’un développement massif des énergies renouvelables et les entreprises françaises sont en mesure d’y contribuer ». Durant deux jours, devant des représentants d’une cinquantaine d’entreprises malgaches et de l’Etat dont le ministre de l’Eau, de l'Energie et des Hydrocarbures Lanto RASOELISON ces dernières ont vanté leur savoir-faire et leur expérience en matière d’énergies renouvelables en offrant des solutions. 

Des panélistes, de gauche à droite : Eric NOITAKIS, Mamisoa RAKOTOARIMANANA - Secrétaire exécutif ADER, Aimée ANDRIANASOLO - Présidente ORE, Lantoniaina RASOLOELISON - Ministre de l’Eau, de l’énergie et des Hydrocarbures (MEEH), Laurent RAJAONARIVELO - Secrétaire général MEEH (crédit Ambassade de France à Antananarivo)

En d’autres termes, le séminaire est une forme d’informer le ministère de tutelle de l’Énergie, les dirigeants de la JIRAMA (compagnie nationale de l’électricité et de l’Eau), de l’ADER (Agence de Développement de l’électrification rurale) et des opérateurs privés producteurs d’énergie de l’existence d’une offre française complète dans le secteur.

Notons la participation du vice-président de la Banque Africaine de Développement en charge de l’énergie Amadou HOTT, qui a été de passage à Antananarivo.

James RAMAROSAONA
(Antananarivo, 14/11/2017)

James RAMAROSAONA

Journaliste Indépendant Spécialiste de l'Afrique
Ancien Président de l'Ordre des Journalistes de Madagascar
jramarosaona@hotmail.com
FRANCE

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire

Archives

« Décembre 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31