All for Joomla All for Webmasters
 

Tanzanie : Bientôt l’exonération fiscale pour booster le secteur des énergies renouvelables Spécial

Afin de booster le secteur des énergies renouvelables, la ministre tanzanienne de l’Energie et son homologue des finances travaillent depuis quelques temps à la mise en place d’une exonération fiscale de nature à permettre à de nombreux investisseurs de s’intéresser au secteur.

Face à un ambitieux programme énergétique, la ministre tanzanienne, Nyaso Makwaya, est déterminée à améliorer le cadre des investissements dans le secteur des énergies renouvelables. Dans ce chantier, sa priorité est de mettre sur pied des exonérations fiscales de nature à permettre aux investisseurs de revenir très vite sur leur investissement. Faut le rappeler, les infrastructures des énergies renouvelables restent très coûteuses et donc seules une bonne politique fiscale peut inciter les investissements.

Il n’y a pas que la finance qui constitue un frein à l’arrivée massive des capitaux dans le secteur des énergies renouvelables en Tanzanie. La ministre évoque entre autres causes, les difficultés liées à l’interaction avec les communautés. « Nous avons un certain nombre d’investisseurs qui désirent s’impliquer dans le secteur, mais sont confrontés à certaines difficultés dont les mésententes avec les communautés» affirme la ministre. Ainsi en plus d’un cadre fiscal adéquat, ce chantier requiert aussi un accompagnement dans l’acquisition des emplacements pour la construction des infrastructures. D’où la possibilité que la ministre touche prochainement son homologue du régime foncier en vue d’accorder à investisseurs désireux un cadre d’investissement approprié.

Signalons à titre de rappel que dans un rapport baptisé « 100% Renewable Energy for Tanzania », la Tanzanie présentait les principaux axes de sa politique énergétique sur les 30 prochaines années. Il s’agit d’un investissement minimum de 5 milliards de dollars par an jusqu’en 2050, soit 160 milliards de dollars. Mais une évolution plus rapide requiert pour sa part un investissement global de 310 milliards de dollars, soit 9 milliards de dollars par an. C’est donc un véritable challenge pour ce pays qui compte un PIB de 47,3 milliards de dollars. Du coup requérir à des financements privés est au cœur de la stratégie. L’atteinte de ces objectifs devrait permettre à la Tanzanie à l’horizon 2050, de devenir une puissance énergétique, plus encore, une énergie 100% renouvelable. Samuel. D /Afrique Progrès Magazine

Laissez un commentaire

Archives

« Novembre 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30