All for Joomla All for Webmasters
 

Nigeria : la ville de Kano se lance dans la construction d’une centrale à gaz de 540MW Spécial

Engagé dans la construction à Lagos de la plus grande raffinerie de pétrole en Afrique, Aliko Dangote vient de s’accorder avec les autorités de l’Etat de Kano, dans le nord du Nigeria, pour la construction d’une centrale à gaz de 540MW de capacité.

Le projet de construction de la centrale dans la deuxième ville nigériane la plus peuplée, Kano, coutera la bagatelle de 1,2 milliards de dollars, de l’argent qui constituera un investissement direct pour le pays. D’après les experts, le projet devra être livré courant 2021 ainsi que le réseau de transport de l’énergie, 58 km. Comme à son habitude Aliko Dangote est du projet, cela même si la contribution du milliardaire n’a pas été dévoilée. Mais l’homme le plus riche d’Afrique prouve par cette nouvelle action, son engagement en faveur du développement de son pays.

Rappelons que quelques complications liées aux partenaires retenus initialement dans ce projet ont retardé le lancement des travaux de l’ouvrage. Marilyn Amobi explique que « Nous ne commençons que maintenant parce que Mobil a décidé de céder ses parts à Black Rhino, et qu’il fallait actualiser les documents ». Ce n’est pas tout, le projet a connu des modifications sur le modèle suggéré au départ. La directrice exécutive de la Nigeria Bulk Electicity Trading (NBET) explique que « le projet initial devait être entièrement financé sur fonds propres, mais ce mécanisme de financement a été changé et nous ajouterons les emprunts aux capitaux propres ».

Le projet passé en d’autres mains, des accords d’approvisionnement pour la période de 20 ans ont été signés avec la Nigeria Bulk Electicity Trading (NBET) et le ministère des finances. Nous avons appris aussi la signature d’un accord d’approvisionnement en gaz par les nouveaux investisseurs. Le volume convenu : 400 millions de pieds cubes tous les jours durant les 20 prochaines années.

 

Une prise en main de la situation énergétique par les entités fédérées

Après l’Etat de Cross River, qui annonçait à la mi-octobre la construction d’une centrale à gaz de 750 MW, c’est au tour de Kano de se lancer dans la construction d’une centrale de 540MW, une situation qui dénote une prise en main du destin énergétique du pays par les entités fédérés elles-mêmes.

Certes au niveau de l’Etat fédéral nigérian des réflexions sont menées en vue de la construction de deux centrales nucléaires, mais on est loin de voir le terme de ce projet initié depuis bientôt une décennie et qui piétine. Résultat : Les entités fédérées et le secteur privé nigérian, donc Aliko Dangote constitue la pierre angulaire, se sont engagés résolument pour sortir le pays du manque criant d’énergie auquel il fait face. Onésiphore NEMBE/Afrique Progrès Magazine

Onésiphore NEMBE

Directeur de publication

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire

Archives

« Novembre 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30