All for Joomla All for Webmasters
 
Hôpital en construction au Ghana. Hôpital en construction au Ghana.

Ghana : un investissement de 950 millions $ dans 23 projets d’infrastructures Spécial

Le Ghana bénéficiera d’un financement de 950 millions de dollars pour la réalisation de 23 projets structurants dans les domaines de l’énergie, des transports et de l’agriculture. L’annonce a été faite le président de la BAD, Akinwumi Adesina, lors d’un dîner de gala organisé à Accra le 3 août dernier.

Dans ce pays où la facture de l’importation du riz atteint la barre de 500 millions de dollars selon les compilations du ministère des finances, le président de la BAD s’est engagé à booster le secteur agricole. Regrettant cette facture exhorbitante pour le riz, Akinwumi Adesina a précisé aux ghanéens que « vous dépensez 400 millions de dollars par an en important ce que vous devriez exporter », un propos qui vise à encourager le Ghana à investir dans la production rizicole.

Grâce à un appui de 950 millions de dollars annoncés au cours de la même occasion par le président de la BAD, l’institution bancaire africaine entend soutenir Accra dans la mise en place de 23 projets dans les domaines de l’agriculture, l’énergie et les transports. Il faut aussi ajouter le financement d’une banque dans la même enveloppe de crédit accordée au Ghana. Cette dernière va bénéficier de 40 millions de dollars d’après certaines sources ghanéennes. A noter que ce financement est accordé à la banque pour appuyer les petites et moyennes entreprises laissées en marge par les grandes banques. 

 

Accra engagé dans l’approvisionnement énergétique national

Le 27 avril dernier, le président ghanéen, Nana Akufo-Addo, avait procédé au lancement des travaux de construction de la centrale électrique de Téma, une région située à 25 kilomètres de la capitale, Accra. Cette centrale dont le potentiel énergétique à terme est estimé à 400 MW est tout simplement la plus grande centrale GPL au monde.

L’entrée en production de la première phase de réalisation de la centrale prévue en 2018 augmentera la production électrique ghanéenne de 197 MW. Les 203 MW restants en s’ajoutant au terme de ce chantier augmenteront l’énergie disponible dans le pays de 9%. Le pays mûrit aussi l’ambition d’entrer dans la production d’une énergie nucléaire et a reçu l’autorisation de l’Agence international de l’énergie atomique. Ange Demokarasi / Afrique Progrès Magazine

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire

Archives

« Novembre 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30