All for Joomla All for Webmasters
 
Le président camerounais Paul BIYA s'est entretenu avec les patrons des groupes Power China International et Green Energy Norway (GRENOR) au Palais de l'Unité, au sujet des projets d'accroissement de l'offre énergétique au Cameroun. Le président camerounais Paul BIYA s'est entretenu avec les patrons des groupes Power China International et Green Energy Norway (GRENOR) au Palais de l'Unité, au sujet des projets d'accroissement de l'offre énergétique au Cameroun.

Cameroun : 800 000 emplois à venir sur fonds d’un méga projet énergétique Spécial

Reçus au palais d’Etoudi le 11 août dernier, un conglomérat sino-norvégien composé de Green Energy Norway (Grenor) et du chinois Power China International vient d’exposer au président de la République camerounais, Paul Biya, un méga projet énergétique avec des répercussions importantes sur l’économie nationale.

Il s’agit notamment de la construction d’une centrale thermique de production d’énergie électrique près de la ville de Douala. Ce projet devrait permettre d’injecter 150 MW d’énergie dans le circuit de la capitale économique camerounaise, ce qui en principe va booster les affaires en permettant la création de nouvelles unités de production industrielle. Toujours dans le cadre de ce projet, le conglomérat indique qu’il va procéder à l’extension du barrage hydroélectrique de Memve’ele. A ce niveau aucune précision n’est apportée quant à la capacité finale de ce barrage qui se situe aujourd’hui à 211 MW et dont les travaux de construction auront nécessité la somme de 420 milliards de francs CFA.

Le plus important dans ce méga projet sino-norvégien est la mise en place d’une centrale thermique d’une production de 1000 MW d’électricité. C’est donc l’équivalent de l’énergie disponible au Cameroun à ce jour qui est prévu dans ce projet. De quoi permettre au gouvernement du président Paul Biya l’atteinte des objectifs en termes de production énergétique.

Un méga projet avec 800 000 nouveaux emplois

De l’avis de Finn Johnsen, président du groupe norvégien, ce projet devrait permettre la création de 800 000 emplois directs et indirects. Une aubaine dans un pays où de nombreux jeunes sont au chômage au sortir des grandes écoles.

Côté Cameroun, les autorités ont tenu à préciser leur statut dans ce projet. Au sortir de l’audience avec le chef de l’Etat, la présidence à indiquer que « le gouvernement camerounais et l’entreprise de distribution de l’électricité Eneo sont les principaux partenaires de ce projet qui a pour objectif de rentabiliser le riche potentiel en gaz dont regorge la côte camerounaise, et résorber ainsi le déficit énergétique dans notre pays.» Afrique Progrès Magazine

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire

Archives

« Novembre 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30