All for Joomla All for Webmasters
 

La BAD va investir 24 milliards de dollars dans l’agriculture en Afrique Spécial

Un investissement de 24 milliards de dollars de la BAD devrait permettre au continent de répondre à ses besoins alimentaires dans un délai de dix ans. Cet argent vise à développer le potentiel africain dans le secteur agricole et sera dépenser dans le cadre du programme Feed Africa.

Selon Akinwumi Adesina lors de son discours le 28 juillet dernier dans le cadre du 50e anniversaire de l’Institut international pour l’agriculture tropicale (Iita), organisée à Ibadan[capitale de l’Etat d’Oyo], au Nigeria, la BAD va investir 24 milliards de dollars dans le programme Feed Africa démarré en 2013. D’après le président de la BAD, cet investissement vise à « s’assurer que l’Afrique couvre entièrement ses besoins alimentaires dans un délai de 10 ans et à ce qu’elle développe tout son potentiel agricole ».

Alors que le continent est dépendant de produits alimentaires importés, avec au premier rang le riz, le président de la BAD voudrait diminuer l’assiette des importations. Au cours de son propos Akinwumi Adesina a rappelé que « l’Afrique dépense actuellement 35 milliards de dollars par an pour l’importation de la nourriture. Ces 35 milliards de dollars devraient être conservés sur le continent africain. Il s’agit d’un marché que les jeunes africains peuvent exploiter pour créer plus de richesses chaque année. »

L’atteinte de cet objectif salutaire pour l’Afrique ne sera possible que si nous arrivons à « changer notre regard sur l’agriculture, précise le président de la BAD, lequel ajoute que l’agriculture ne devrait pas être considérée comme un mode de vie ou un secteur de développement mais plutôt comme une entreprise de création de richesse. »

Depuis son arrivée à la tête de la BAD le 28 mai 2015, Akinwumi Adesina s’est engagé à réformer l’institution. Aujourd’hui cinq secteurs prioritaires ont été retenus, il s’agit entre autres de l’électrification du continent, son industrialisation et du programme Feed Africa.

Produits alimentaires importés, cas du Cameroun en 2013

- 759 000 tonnes de riz
- 543 000 tonnes de blé
- 212 000 tonnes de poissons congelés
- 190 000 tonnes pour les autres produits alimentaires cumulés

Secteur rizicole ivoirien en 2014

900.000 tonnes de riz importées
Une production nationale de 1,34 million de tonnes.
Une production dépendante de de la maîtrise des pluies
Afrique Progrès Magazine

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire

Archives

« Août 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31