All for Joomla All for Webmasters
 

Afrique : Les investissements directs étrangers reculent, l’espoir reste Spécial

Comme on pouvait s’y attendre, les investissements directs étrangers (IDE) vers l’Afrique ont connu une régression en 2016. Le rapport 2017 du CNUCED vient de livrer les éléments permettant d’établir une diminution causée par la chute des prix des matières premières.

Les IDE en 2016 ont connu une diminution de 3% en Afrique. Ils se sont établis à 59 milliards de dollars. Dans cette récolte d’investissements directs, l’Egypte tire son épingle du jeu. Avec 8,1 milliards de dollars d’IDE, l’Egypte a connu une augmentation de 17% grâce à la découverte des gisements de gaz et à l’installation de nombreuses firmes. Les autres pays de la région Maghreb ont ensemble reçu 6,4 milliards de dollars, un chiffre qui illustre bien une situation sécuritaire instable. Les difficultés dans le sud de la Tunisie, en Libye pour citer ces deux cas, augurent la poursuite de cette tendance.

3,2 milliards de dollars d’IDE pour l’Ethiopie en 2016

L’Ethiopie à l’Est du continent s’en sort aussi bien, avec une augmentation des IDE de l’ordre de 46%. La plus forte augmentation ! Addis Abéba a récolté 3,2 milliards de dollars grâce à son engagement dans les infrastructures et les services. La construction du Barrage la Renaissance, l’accroissement du réseau routier et la stabilité du pays sont les principaux stimulateurs de cette augmentation spectaculaire des IDE. Soulignons qu’ici tout le reste de la sous-région a récolté 3,9 milliards de dollars, ce qui porte le montant total à 7,1 milliards de dollars soit une hausse de 13% par rapport à 2015.

L’Afrique centrale est quant à elle en décroissance de 15% des IDE. En cause, la chute des prix des matières premières, cible quasi unique des IDE dans cette sous-région. Ils se sont établis à 5,1 milliards de dollars. Le Congo RDC connait donc une régression de 28% des IDE qui s’établissent à 1,2 milliards de dollars. A noter que Kinshasa n’attire que les investissements dans son secteur minier. Il faudra bien que le pays entre dans les services et les infrastructures pour diversifier la source d’arrivée des IDE. Son voisin, le Congo Brazzaville s’en sort plutôt bien avec 2 milliards de dollars, soit une hausse de 8%. Les compagnies chinoises y poursuivent les investissements.

Grâce au retour des investisseurs au Nigeria la région ouest africaine a connu une hausse de 12% des IDE. Sur les 11,4 milliards de dollars investis dans la sous-région, le Ghana seul récolte 3,5 milliards, soit une augmentation de 9% par rapport à l’année précédente.

L’Angola récolte 14,4 milliards de dollars d’IDE

La diminution des IDE a touché la région sud du continent de 18%. Ici on note une régression dans plus de 8 pays dont l’Afrique du Sud. Toute la sous-région a reçu 21,2 milliards de dollars donc 14,4 milliards pour l’Angola seul. L’Afrique du Sud a quant à elle récolté 2,3 milliards de dollars soit une hausse de 31% par rapport à 2015. Un chiffre qui reste néanmoins très loin des résultats affichés autrefois par la première économie africaine. Le pays de Jacob Zuma a connu deux fois ces derniers mois l’abaissement de sa note souveraine et est rentrée en récession depuis le début de ce mois de juin 2017, autant de chocs qui auront probablement un impact significatif sur les IDE du pays en cette année 2017.

On note toutefois que l’Angola, l’Egypte, le Nigeria, le Ghana et l’Ethiopie, soit un pays lusophone et quatre pays anglophones, ont ensemble récolté 57% des IDE sur le continent. Ce qui pose le problème de savoir si les dispositions prises dans les pays francophones ne suffisent pas pour attirer les IDE.

L’année 2017 s’annonce difficile pour l’Afrique du sud, la Libye, la Tunisie et d’autres pays du continent du fait de la situation qui y prévaut en ce moment, tant sur l’aspect sécuritaire que sur l’aspect économique. L’Afrique Centrale qui reste en proie à de nombreux conflits et donc peu propice à l’arrivée des IDE complète le tableau. La CNUCED se veut cependant optimiste quant à la montée des IDE en cette année 2017. Elle s’attend à 65 milliards de dollars, ce qui est une augmentation de près de 10%. Afrique Progrès Magazine

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire

Archives

« Février 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28        

Commentaires