All for Joomla All for Webmasters
 
Janine Diagou Janine Diagou

Janine Diagou promue Directrice Générale de NSIA, le géant de l’assurance et des banques en Afrique francophone Spécial

Janine Diagou qui évoluait jusqu’à cette date à l’ombre de son père, Jean Kacou Diagou, tiendra désormais les rênes de l’immense entreprise familiale. L’entrepreneur de 43 devient Directrice Générale de NSIA, premier groupe d’assurance d’Afrique francophone.

Jean Kacou Diagou, le patron des patrons ivoiriens vient de nommer sa fille au poste de Directeur Général de NSIA. Désormais c’est à Jeanine Diagou, 43 ans, de poursuivre le travail initié en 1995 par son père. A 69 ans passé, la deuxième fortune ivoirienne, 405 millions de dollars d’après un récent classement du Magazine Forbes, va rester à la présidence du groupe NSIA pour assurer une passation réussie avec sa fille. On s’y attendait en tout cas. Depuis l’annonce, jamais confirmée de ses proches, de la maladie du patron mythique de NSIA, l’idée d’un retrait de ce dernier était dans l’air. Début novembre 2016 la presse ivoirienne avait évoqué l’évacuation de l’homme d’affaire en France pour cause de maladie.

C’est donc une nouvelle ère qui commence pour NSIA et cela dans un contexte où le marché de l’assurance et celui des banques connaissent une forte concurrence avec l’arrivée de nouveau acteurs. La machine financière camerounaise est passée à l’offensive dans plusieurs pays francophones d’Afrique. A côté, ce sont les banques marocaines, très présentes elles-aussi en Afrique francophone qui seront un concurrent de taille. Janine Diagou qui peut encore compter sur les conseils de son père Jean Kacou Diagou, sera-t-elle à la hauteur ? 

 

Une détermination à saluer

La nouvelle directrice de NSIA se dit prête au combat pour garder le leadership dans un secteur de plus en plus concurrentiel. Pour Janine Diagou, « à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire », une idée qui en dit long sur ses prédispositions à tenir face au défi. Il lui faudra innover, une façon de rompre avec l’époque de son père qui demeure président de l’institution.

Jeune encore, Janine Diagou a rêvé de médecine, avant de tomber amoureuse « des chiffres, de la comptabilité et de l’audit ». Depuis c’est une histoire d’amour qu’elle entretient avec les chiffres. Alors qu’elle gravit cet échelon, l’héritière Kacou affirme vouloir poursuivre avec la transformation du groupe familial. « Nous avons décidé de gérer avec des standards internationaux » a-t-elle déclaré pour cimenter l’orientation commencée quelques années plus tôt.

Dans cette entreprise Janine Diagou reconnait qu’« il est nécessaire d’avoir un mental de fer, de prendre des risques, d’être stimulée par le succès, et d’avoir l’esprit d’initiative ». 

 

Un secteur plutôt masculinisé

Dans un secteur très masculinisé, Janine Diagou est déterminée à prouver que « les femmes africaines ont toute leur place, elles ont tout ce qu’il faut pour réussir dans le monde des affaires ». La Directrice Générale de NSIA a lancé un appel au retour des compétences africaines formées en occident sur le continent pour dit-elle, « contribuer au développement de nos pays en Afrique. Personne ne le fera à notre place ! »

Janine Diagou qui dit n’avoir pas avancé dans la vie grâce à l’important héritage de son père, mais grâce à « la force de son travail » et à ses résultats, devra en tout cas faire preuve de beaucoup de génie dans la gestion de NSIA. Rappelons que le groupe a fait un chiffre d’affaire de 211 milliards de Fcfa pendant l’exercice 2015, ce qui en fait le plus important groupe d’assurance en Afrique francophone. Afrique Progrès Magazine

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire

Archives

« Novembre 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30