All for Joomla All for Webmasters
 

Côte d’Ivoire Télécom devient Orange à la suite d’une fusion par absorption Spécial

Côte d’Ivoire Télécom (CIT) n’est plus ! Depuis le vendredi 30 décembre, l’entreprise de Télécom jusque-là détenu à 48,5% par l’Etat ivoirien, a été absorbée par le groupe français Orange, après une procédure de fusion par absorption.

A la suite d’un appel d’offre international intervenu le 3 février 1997, Côte d’Ivoire Télécom avait vu l’entrée à son capital de France Télécom. A l’époque le géant français avait acquis 51% contre 48,5% pour la République de Côte d’ivoire. L’entrée de France Télécom avait porté le capital à 15 milliards de Fcfa, soit 23,1 millions d’euros. Courant 2010, Orange, groupe français de Télécom fortement implanté en Afrique Francophone, avait opéré un rapprochement avec la CIT.

Depuis lors la fusion entre les deux entreprises était devenue évidente, mais restait une question de temps. D’après le communiqué de presse paru le 29 décembre dernier le « rapprochement opérationnel concrétisé depuis 2010 par la nomination d’une équipe dirigeante commune et la mise en place d’un réseau commercial et de distribution commun, ces deux sociétés viennent de finaliser la fusion par absorption de Côte d’Ivoire Telecom par Orange Côte d’Ivoire ». Désormais le capital de la société se partage comme suit, 15% pour la République de Côte d’Ivoire, 75% pour le Groupe Orange et 10% pour Sifcom.

La défunte CIT opérait dans la commercialisation d'équipements et de services de télécommunication pour les particuliers, les professionnels et les entreprises: téléphonie fixe, téléphonie mobile, services sur internet, télévision, services de téléconférence, compte un minimum de 12 millions de clients à travers la Côte d’ivoire. Afrique Progrès Magazine

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire