All for Joomla All for Webmasters
 

Nigeria : la compagnie aérienne Arik vise son entrée en bourse et la levée d’un milliard de dollars Spécial

Au Nigeria où la récession continue de secouer l’économie, la principale compagnie aérienne privée en appelle aux investisseurs. La direction générale table aussi sur une entrée en bourse à Lagos et à Londres pour lever un milliard de dollars.

Au cours d’une interview accordée à nos confrères de Reuters, Chris Ndulue le directeur général d’Arik affirme que « nous prévoyons d’abord une émission de titres qui doit nous apporter quelques nouveaux actionnaires, puis d’ici un an ou un an et demi, nous pourrons lancer une introduction en bourse ». L’entrée en bourse devrait permettre à la compagnie nigériane de lever un milliard de dollars pour faire face à la récession née de la dévaluation récente du Naira. La monnaie nigériane est depuis quelques mois en chute par rapport à son niveau d’avant la baisse des prix du baril au troisième trimestre 2014.

Un mois en arrière, le 13 septembre dernier notamment, la compagnie avait suspendu ses vols pour 24 heures. En cause, le manque de kérosène selon de nombreuses sources. Des déclarations démenties très vite par les sources officielles qui évoquent le renouvellement de l’assurance d’Arik. 

 

Des difficultés liées à l’approvisionnement en kérosène au Nigeria

Parlant d’approvisionnement en Kérosène, le Directeur Général de la compagnie nigériane a assuré être à l’abri des difficultés. Néanmoins Chris Ndulue reconnait que « la pénurie actuelle impacte les opérations des compagnies aériennes ». Il faut le dire, de nombreuses compagnies étrangères vivent une situation des plus difficiles avec la pénurie régulière sur le marché nigérian.

Compte tenu de la gravité de la situation, Emirates, la compagnie du Golfe, a réduit sensiblement son trafic entre Dubaï et Abuja et Lagos. Pour Air France-KLM, le transport en direction du Nigeria se poursuit avec des avions plus petits. Certaines compagnies comme l’américain United et l’espagnol Iberia ont suspendu tout simplement leurs vols en direction de la première économie africaine. Vue comme telle, la situation est toute à l’avantage de la compagnie locale, raison de plus d’injecter rapidement des liquidités pour s’assurer une plus importante part de marché.

Dix ans après la naissance d’Arik en 2006, compagnie aérienne fondée par Joseph Arumemi-Ikhide, un ingénieur mécanicien devenu riche homme d’affaire, Arik est aujourd’hui en tête des compagnies privées dans cette région ouest Afrique. La levée des fonds envisagée pourrait garantir à la compagnie une internationalisation réussie. Toutefois, précisons que la diminution progressive des subventions de l’Etat dans le domaine du carburant et la réduction drastique des importations, constituent des difficultés auxquelles il faudra bien que Arik s’accommode. Afrique Progrès Magazine

Laissez un commentaire

Archives

« Février 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28        

Commentaires