All for Joomla All for Webmasters
 
Ousmane Sow devant "Victor Hugo", une de ses œuvres réalisée en 2002, et "Gavroche". Ousmane Sow devant "Victor Hugo", une de ses œuvres réalisée en 2002, et "Gavroche".

CULTURE : disparition d’un géant sculpteur africain, le sénégalais Ousmane SOW Spécial

+++ Ousmane SOW, sculpteur sénégalais est décédé à l’Hôpital Principal de DAKAR (Sénégal) jeudi 1er décembre 2016. Une consternation s’installe un peu partout dans le monde.

Ce ne sont pas seulement les Sénégalais qui sont touchés par la mort d’Ousmane SOW à l’âge de 81 ans. Par le fait que c’était une figure connue de l’art africain contemporain, et en plus, c’est le premier artiste africain qui avait fait son entrée à l’Académie des Beaux Arts de PARIS en 2013.

Ses sculptures monumentales de guerriers et de grands hommes ont fait le tour du monde et renvoyaient l’image d’un humanisme de la puissance qui exprime le paradoxe de notre ère. Ses œuvres sont dans la plupart faites par de sable, de paille, de terre et de matériaux dont il gardait le secret.

Une statue de l'artiste Ousmane SOW à la mémoire de l'ancien esclave devenu gouverneur d'Haïti, Toussaint-Louverture (1743-1803), révolutionnaire et indépendantiste à La Rochelle (France)

A LA ROCHELLE (sud-ouest de la France), est visible depuis mai 2015 une autre des imposantes créations, une statue du révolutionnaire et indépendantiste Toussaint Louverture, ancien esclave devenu gouverneur d'Haïti (1743-1803).

Le président sénégalais Macky SALL rend hommage « à une figure culturelle éminente, un artiste de dimension internationale avérée et académicien ». Il salue la mémoire « de ce digne fils du Sénégal et de l’Afrique qui s’est ouvert, en humaniste confirmé, à tous les horizons possibles de la créativité »

Des artistes de renom reconnaissent : « il (ndlr : Ousmane SOW) laisse une œuvre géante et excessive, et il emporte avec lui de rêves et projets que son organisme trop fatigué n’a pas voulu suivre. C’était un véritable artiste. » Michaëlle JEAN, Secrétaire Générale de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) exprime sa tristesse : «Avec ses sculptures, plus grandes que nature et hors du temps, Ousmane SOW a magnifié et immortalisé les figures puissantes d’hommes, de femmes et d’enfants de l’Afrique, son continent, et d'ailleurs. » Elle présente les condoléances de l’OIF à la famille du défunt.

De son côté, le président français François HOLLANDE sent que la France a perdu un ami. « C'était un immense artiste et un ami de la France. Il y vécut et travailla à plusieurs périodes de sa vie, notamment entre 1957 et 1961 où il acheva ses études avant de rejoindre le Sénégal qui venait d'accéder à son indépendance. (…) De la matière qu'Ousmane SOW appliquait sur des armatures de fer et de béton puis de bronze, ont surgi des guerriers venus d'ethnies ancestrales mais, également, le souvenir de grands hommes, tels que Victor HUGO. Ses œuvres sont le reflet de ses engagements et ses géants se tenaient toujours debout » déclare-t-il dans un communiqué du Palais d’Elysée.

James RAMAROSAONA
(Paris, 02/12/2016)

James RAMAROSAONA

Journaliste Indépendant Spécialiste de l'Afrique
Ancien Président de l'Ordre des Journalistes de Madagascar
jramarosaona@hotmail.com
FRANCE

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire

Archives

« Novembre 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30