All for Joomla All for Webmasters
 
Imbolo Mbue Imbolo Mbue

Cameroun – Littérature : Imbolo Mbue, Million Dollar Baby Spécial

Imbolo Mbue, il faut vivre jusqu’en août 2016 pour connaître ce que cette camerounaise a écrit dans son premier roman et qui fait parler d’elle depuis plus d’une année. L’ouvrage qui s’intitulait The longings of Jende Jonga, déchaîne les passions depuis le moment que l’éditeur américain, Random House, a annoncé qu’il achète pour un million de dollar les droits de ce chef d’œuvre.

Imbolo Mbue, camerounaise de 33 ans encore inconnue du public littéraire camerounais et même africain, est au cœur du plus important deal de promotion jamais fait autour d’un écrivain africain. Celle qui sera romancière en août 2016 avec la publication de son premier roman fait l’objet d’une campagne marketing longue et importante, ouverte au mois d’octobre 2014 lors du foire de livre de Francfort. On se souvient que la rencontre entre l’auteure et l’éditeur s’est fait pendant cette foire. L’objectif serait-il finalement d’en faire un best seller avant la parution même du livre? Puisque nous apprenons que l’ouvrage est déjà en vente chez Amazon et que les commandes pourraient commencer à neuf mois de la publication.

L’auteure vit aux Etats-unies depuis l’année 1998, mère et épouse, elle est diplômée de l’université de Rutgers et de Columbia. Pour son ouvrage qui retrace l’histoire d’une migration, le titre pourrait être finalement Behold the dreamers, au lieu de The longings of Jende Jonga tel qu’on l’annonçait initialement. Originaire de Limbé dans sud-ouest camerounais, son talent qu’on n’a toujours pas découvert est comparé aujourd’hui à la nigériane Chimamanda Ngozi Adichie, ou à la Bengalie Jhumpa Lahiri. Pourtant personne ne sait exactement ce que cet ouvrage recèle outre un résumé bref mais alors très aguichant.

Arrivés aux Etats-unies, un couple, Jenda et Neni, se feront employer, l’époux par un cadre de la Lehman Brothers bank et la femme par l’épouse du cadre de la banque, une certaine Cindy Edwards, dans sa résidence secondaire. C’est un monde où tout est beau, mais un monde qui recèle de secrets qu’ils devront garder à partir du moment où la banque d’affaires fait faillite avec la crise des subprimes de 2008. Un couple de migrants qui protège le secret d’une famille fortunée, c’est peut-être ça l’intrigue à un million de dollars, un travail signé Imbolo Imbue.

L’auteure reste muette

Quand on demande à l’auteure qui n’est présente dans aucun réseau social ce que son livre renferme, elle répond en disant « Mon mari l’a lu et l’a trouvé brillant, grandiose, merveilleux, stupéfiant ! ». De cette façon en tout cas le suspens est bien parti pour supplanter plus longtemps encore le décor de cette publication qui s’annonce comme un best-seller. AFPmag

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire