All for Joomla All for Webmasters
 
L'artiste camerounais Blick Bassy sur la scène du festival Visa for Music, le 11 novembre 2015. L'artiste camerounais Blick Bassy sur la scène du festival Visa for Music, le 11 novembre 2015.

Visa for music : un moteur de promotion de l’activité culturelle africaine Spécial

Après Mawazine au mois de mai dernier, Rabat abrite depuis mercredi 11 novembre, le Festival Visa For Music (VFM). Ce sont donc quelques dizaines d’artistes et des professionnels du domaine artistique qui sont venus à travers le monde pour cette célébration des musiques moyen-orientales et africaines.

Regrettant le retard accusé par le continent africain qui n’engrange que 1% de la manne de l’industrie culturelle, les organisateurs de Visa For Music, semblent déterminés à infléchir la donne grâce à leur initiative. Pour le ministre de la culture lors de la conférence de presse mercredi dernier, Visa For Music en deux années seulement est devenu « Une véritable plateforme d’échange où participent producteurs, organisateurs de festivals, et autres professionnels du secteur de la musique ».

« Dès sa première édition Visas for music s’est imposé comme un véritable salon de la musique », précise, M. Mohamed Amine Sbihi, au cours de la conférence de presse tenue dans les locaux même de son ministère. Sauf que pour quelques professionnels marocains présents autour de la table, ce festival comme tant d’autres qu’abrite le Royaume, n’aide pas les artistes locaux à s’exporter vers d’autres cieux. Mais s’exporter aujourd’hui ne tient-il pas de la volonté des artistes et de qualité de leurs oeuvres ?

Certes « Le Maroc grâce à ses nombreux atouts [position géographique à cheval entre l’Europe et le continent africain], grâce à une dynamique culturelle et artistique indéniable », selon les termes du même ministre de la culture, fait aujourd’hui de grands bonds sur la scène artistique africaine en tant que site des grands rendez-vous culturels importants, mais beaucoup reste à faire pour l’émergence d’une industrie culturelle marocaine.



De toute façon l’objectif affiché, placer les artistes africains au devant de la scène mondiale, semble bien rempli selon Blick Bassy. L’artiste camerounais qui a presté lors de la cérémonie d’ouverture, avoue que « Visa For Music est hyper important parce que jusqu’aujourd’hui on avait pas eu un évènement de cette envergure en Afrique, qui permet aux acheteurs des autres continents et aux professionnels, de venir à la rencontre des artistes venus de tout le continent africain ». Onesiphore Nembe

Onésiphore NEMBE

Directeur de publication

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire

Archives

« Février 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28        

Commentaires