All for Joomla All for Webmasters
 

Nigeria : Boko Haram oblige le report des élections présidentielles et législatives.

 

La double élection nigériane prévue le samedi 14 février, vient d’être repoussée au 28 mars prochain. En cause : les difficiles opérations de l’armée contre Boko Haram, un fait qui ne permet pas d’assurer la sécurité sur l’ensemble du territoire si les élections étaient maintenues.

Ce qui restait une vague évocation s’est confirmée ce samedi soir : le report de la double élection du 14 février prochain. L’annonce de ce report a été faite par la commission électorale indépendante du Nigeria (INEC), quelques heures après la demande de Sambo Dasuki, conseiller national à la sécurité. Le conseiller à la sécurité mettait en avant le fait que les opérations militaires menées en ce moment contre Boko Haram sont très difficiles et qu’« en raison de cela, il ne lui sera pas possible d’assurer la sécurité adéquate des élections ». Ce recul des élections, si justement dissimulé derrière le motif de la sécurité territoriale et l’admirable souci de préserver les foules des kamikazes islamistes en activité depuis 6 ans, a été reprouvé par le congrès progressiste, principal parti d’opposition à Goodluck Jonathan et les douze autres candidats en lice.

Ramené au 28 mars prochain, soit 6 semaines en arrière, les élections pourront-ils tenir lieu effectivement ? Des doutes à ce niveau sont nourris aujourd’hui par la possible intervention de la force multinationale avant cette date. Du coup on peine à croire que le Nigeria tiendra une élection alors que cette force africaine sera en pleine campagne contre les islamistes de Boko Haram sur son territoire. AFPmag.

 

Laissez un commentaire

Archives

« Avril 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30