All for Joomla All for Webmasters
 

Guinée: L’ultimatum qui peut faire plier Alpha Conde.

 

Les leaders de l'opposition guinéenne Cellou Dalein Diallo, Lassana Kouyate et Sidya Touré

Ils ont quitté la commission électorale nationale indépendante (Céni) sur un pied de guerre, suspendu la participation aux travaux du parlement, protesté contre le président Alpha Condé qui selon eux méprise la loi et refuse le dialogue. Aujourd’hui ces trois opposants veulent ramener le peuple dans la rue, une sommation qui peut faire la différence.

A partir de Paris où les trois principaux leaders de l’opposition guinéenne se trouvent en ce moment, ils ont annoncé que les manifestations de protestation vis-à-vis d’Alpha Condé allaient recommencer dès leur retour cette semaine et à l’issue de la concertation avec les autres maillons de cette opposition guinéenne. Cellou Dalein Diallo, Sidya Touré et Lansana Kouyaté qui viennent de signer un ultimatum qu’ils adressent directement au chef d’Etat, contestent le calendrier électoral qui prévoit la tenue des présidentielles le 11 octobre 2015 avant les élections communales et sont très offusqués par le refus d’Alpha Conde de participer au dialogue. Ils accusent aussi ce dernier de mépriser la loi nationale.

Les trois hommes dont la détermination ne fait l’objet d’aucun doute, ont quitté la Céni et suspendu leur participation aux travaux de l’assemblée nationale ; des signes forts qui montrent qu’ils sont prêts à aller jusqu’au bout. Alors que la dernière mobilisation du peuple en février 2013 avait paralysé Conakry pendant quelques temps, cet argument suffira-t-il à plier le régime et à l’amener sur la table des négociations ? Possible vue l’impact que la descente des populations dans les rues a fait au Burkina Faso récemment et au Sénégal quelques années en arrière. AFPmag. 

Laissez un commentaire

Archives

« Novembre 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30