All for Joomla All for Webmasters
 

IMMUNOREX DM28. C’est le nom du nouveau médicament contre le Vih/Sida mis au point par le Professeur Donatien Mavoungou de nationalité gabonaise. Et c’est ici le péché du Professeur pour avoir été un africain à l’origine de la formule susceptible de mettre fin à la souffrance des séropositifs après tant d’année de recherche effrénée sans succès pour soigner les malades du sida et, de surcroît, un médicament fabriqué par un laboratoire pharmaceutique sud-africain. Sans preuve scientifique et médicale et de pharmacovigilance, l’Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) émise par la République Démocratique du Congo qui avait permis, il y a une année, la cérémonie officielle du lancement de l’IMMUNOREX DM28 à Kinshasa, a été retirée sans préavis, suite à la publication d’un article par Sciences et Avenir (https://www.sciencesetavenir.fr/sante/sida-trafic-de-faux-medicament-entre-la-france-et-l-afrique_108543 ) traitant Immunorex dm28 de faux médicament le 1er décembre 2016 comme enquête. Cet article signale qu’il s’agit simplement du DHEA qui constitue une essence d’anti vieillissement et n’est en aucun cas une molécule contre le VIH/SIDA, d’après les résultats de la dite enquête.

On connait depuis ce samedi 30 décembre le nom du nouveau premier ministre malien. Après la démission surprise d’Abdoulaye Idrissa Maïga, survenue vendredi dernier, le président de la République a nommé à ce poste, Soumeylou Boubèye Maïga. Portrait de ce politicien connu et respecté sur la scène politique malienne.

Le 6 juin dernier la CEDEAO avait donné son accord de principe pour l’adhésion du Maroc dans l’organisation sous régionale ouest africaine. Six mois plus tard, notamment le 16 décembre dernier, les chefs d’Etat réunis avaient laissé voir des signes d’hésitation sur fond d’un rapport auquel votre magazine a eu accès. Retour sur les raisons de ce recul surprenant.

Au cours d’un entretien donné à France 24 ce lundi 11 décembre, le président du Niger, Mahamadou Issoufou, s’est dit prêt à utiliser tous « les moyens pour écraser cette menace [terroriste dans le Sahel] ».

Réunis ce mardi 21 novembre à Rabat, experts et universitaires ont débattu sur les principaux défis de la transformation structurelle ainsi que des avantages liés à la réalisation de ce chantier prioritaire dans les multiples agendas, notamment, les agendas 2030 et 2063.

Archives

« Février 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28        

Commentaires