All for Joomla All for Webmasters
 
Photo signature projet CAB RCA. Photo signature projet CAB RCA.

Projet dorsale à fibre optique d’Afrique centrale : la BAD octroie un don plus de 10,5 milliards de F.CFA pour la composante RCA Spécial

Un accord de don d’environ 16,68 millions d’euros, soit plus de 10,5 milliards de F a été signé le 17 janvier dernier à Bangui, entre les autorités centrafricaines et le Responsable-pays de la Banque africaine de développement (BAD), Joël Sibaye Tokindang en présence de l’ambassadrice de l’Union européenne Samuela Isopi. L’accord porte sur le financement du « Projet dorsale à fibre optique d’Afrique centrale (CAB)-Composante RCA ». A travers cet appui financier, la BAD envisage d’interconnecter par la fibre optique la Centrafrique, le Cameroun et le Congo.

Le projet CAB-composante RCA est censé aboutir à la réalisation d’une infrastructure large bande contribuant à révolutionner l’économie de la Centrafrique, à partir des technologies de l’information et de la communication (TIC). Le secteur a d’ailleurs été identifié comme l’une des principales sources de croissance et de création d’emplois par le Plan national de Relèvement et de Consolidation de la Paix pour la Centrafrique (RCPCA) adopté en octobre 2016. Au niveau sous-régional, le projet est un modèle d’intégration qui va contribuer à réduire aussi bien la fracture numérique que le coût des communications.

Selon la BAD, le projet CAB contribuera à l’accélération de la croissance d la RCA, avec notamment l’augmentation substantielle des recettes fiscales (qui devront passer de 10,2% en 2017 à 15% en 2021), l’amélioration de la qualité des services et la réduction des coûts des transactions économiques par la pénétration des services Internet qui devraient atteindre 20% de la population centrafricaine en 2021.

Les spécifications techniques du projet prévoient la pose de 1000 kilomètres de fibre optique, la mise en place d’un centre national de données (Data Center) couplé à une plateforme d’administration électronique, l’opérationnalisation d’une vingtaine de centres communautaires numériques et d’un centre de formation digitale et l’installation d’un incubateur d’entreprises au sein de l’université de Bangui. L’investissement estimé à un peu plus de 21,6 milliards de F.CFA, bénéficie d’un co-financement de l’Union européenne à hauteur de 10,5 milliards de Fcfa.

Gibrile Kenfack/Afrique Progrès Magazine

 

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire