All for Joomla All for Webmasters
 

BAD : un Forum de l’investissement en novembre ! Spécial

L’édition 2018 des Prespectives économiques en Afrique est présentée officiellement le 17 janvier 2018 à ABIDJAN (Cote d’Ivoire) par le président de la Banque Africaine de Développement (BAD), Akinwumi ADESINA.

Devant un parterre de diplomates, personnalités politiques, représentants des ONG et membres de la société civile, le président de la BAD fait savoir que les projets d'infrastructures sont au nombre des investissements les plus rentables qu’une entreprise puisse faire. Lui de marquer sur l’importance de la diversité économique via l’industrialisation en invitant les dirigeants africains à se focaliser sur des secteurs à forte densité de main d’œuvre, « pour réduire la pauvreté et encourager la croissance économique ».

Selon un communiqué, le rapport rapporte que « l’augmentation de la part de l’industrie dans le PIB africain, ainsi que dans d’autres pays moins avancés, pourrait stimuler les investissements dans le G20 d’environ 485 milliards de dollars et dans la consommation des ménages d’environ 1 400 milliards de dollars. »

L’occasion se présente pour le numéro un de la BAD d’annoncer la tenue d’un « Forum de l'investissement en Afrique » les 7 et 8 novembre 2018 à JOHANNESBURG (Afrique du Sud) afin de mobiliser des fonds destinés au développement des infrastructures, de combler un déficit de financement de 130 à 170 milliards par an – en hausse par rapport aux estimations antérieures qui faisaient état de 100 milliards de dollars par an. Les estimations de déficit de financement des infrastructures et les solutions novatrices grâce auxquelles les pays d'Afrique peuvent recueillir des fonds pour financer le développement de leurs infrastructures, figurent en effet parmi les points forts dudit rapport.

Publié pour la première fois en 2003, « Perspectives économiques en Afrique » est lancé annuellement et « devenu un rapport phare de la BAD » selon les propres termes de Célestin MONGA, Vice-président de la BAD chargé de la Gouvernance économique et Gestion du savoir. L'édition de cette année porte sur le développement macroéconomique et les changements structurels en Afrique, outre l’état des lieux dressé pour les perspectives économiques en 2018. Le rapport souligne la nécessité de développer les infrastructures africaines et recommande de nouvelles stratégies et des outils financiers innovants, que les pays peuvent envisager d'utiliser en fonction de leur niveau de développement et de leur contexte spécifique.

James RAMAROSAONA

Journaliste Indépendant Spécialiste de l'Afrique
Ancien Président de l'Ordre des Journalistes de Madagascar
jramarosaona@hotmail.com
FRANCE

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire

Archives

« Février 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28        

Commentaires