All for Joomla All for Webmasters
 
Professeur Donatien Mavoungou, inventeur de l'Immunorex Professeur Donatien Mavoungou, inventeur de l'Immunorex

TRAITEMENT DU VIH/SIDA : CABALE SCIENTIFIQUE ET MEDICALE CONTRE L’IMMUNOREX DM 28 DU PROFESSEUR DONATIEN MAVOUNGOU

  • 03 janvier, 2018
  • Écrit par  Athanase NGUENGO PAGBIA
  • Publié dans Afrique
  • Lu 5702 fois
  • Évaluer cet élément
    (3 Votes)

IMMUNOREX DM28. C’est le nom du nouveau médicament contre le Vih/Sida mis au point par le Professeur Donatien Mavoungou de nationalité gabonaise. Et c’est ici le péché du Professeur pour avoir été un africain à l’origine de la formule susceptible de mettre fin à la souffrance des séropositifs après tant d’année de recherche effrénée sans succès pour soigner les malades du sida et, de surcroît, un médicament fabriqué par un laboratoire pharmaceutique sud-africain. Sans preuve scientifique et médicale et de pharmacovigilance, l’Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) émise par la République Démocratique du Congo qui avait permis, il y a une année, la cérémonie officielle du lancement de l’IMMUNOREX DM28 à Kinshasa, a été retirée sans préavis, suite à la publication d’un article par Sciences et Avenir (https://www.sciencesetavenir.fr/sante/sida-trafic-de-faux-medicament-entre-la-france-et-l-afrique_108543 ) traitant Immunorex dm28 de faux médicament le 1er décembre 2016 comme enquête. Cet article signale qu’il s’agit simplement du DHEA qui constitue une essence d’anti vieillissement et n’est en aucun cas une molécule contre le VIH/SIDA, d’après les résultats de la dite enquête.

Jusqu’aujourd’hui, aucune plainte des séropositifs ayant consommé IMMUNOREX DM28 à Kinshasa ou ailleurs n’a été enregistrée. « Il y a énormément de progrès dans ce domaine, il y a 20 ans. Peu de personne meurt aujourd’hui du VIH aux Etats-Unis, au Canada. Malheureuse- ment, les pays du sud n’ont pas accès à ce médicament ; et ces pays utilisent des produits qui suscitent plus de résistance. Le seul moyen c’est de trouver un vaccin. On ne sait à quel moment le Canada, la France qui contribuent au Fonds Mondial n’auront plus de moyen de le faire » avait fait remarquer avec amertume, le défunt Professeur Mark Vainberg, inventeur la molécule la plus utilisée dans le monde pour le traitement du VIH/SIDA appelée 3TC. Ce, dans son intervention, lors du colloque scientifique sur le Sida à Kinshasa le 31 novembre 2016, au sujet de l’infection au VIH et le stress oxydatif ainsi que les avancées en matière de lutte contre le SIDA en 2016, en soutenant que le stress oxydatif peut causer un problème majeur mais dans toute infection, pas seulement le VIH. « On espère que l’Immunorex peut apporter l’équilibre », soulignait le Professeur Mark Vainberg.

En effet, la suspension de ce médicament devrait donner lieu, ipso facto, à la mise en place d’un dispositif d’essai clinique du médicament mis en cause. Rien n’a été fait à ce jour par les milieux scientifiques et Médicaux. C’est ici que ce silence ressemble à une cabale scientifique et médicale qui serait en complicité avec certaines usines pharmaceutiques susceptibles d’être en lien avec les organismes du système des nations unies. On note aussi un mutisme suspect des scientifiques, médecins, pharmaciens et même des officiels africains. Tout se passe comme s’il s’agirait d’une guerre d’intérêt des firmes pharmaceutiques qui tirent d’énormes profits dans la production la trithérapie du VIH/SIDA.

La Représentation de l’OMS et l’ONUSIDA en République du Gabon se sont permis juste de pondre un communiqué de presse conjoint en date du 12 avril 2017 pour déconseiller l’usage de l’IMMUNOREX DM28 et sa commercialisation comme traitement curatif ou vaccin contre le vih/sida. Un papier dont avaient fait écho les confrères des journaux en ligne Gabonews et de Sciences et Avenir. Communiqué pour lequel le siège de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en Suisse rejette la responsabilité à la Représentation de l’OMS au Gabon, dans une réponse à la requête de l’Institut International pour le Développement et Soutien à la Recherche Scientifique (IIDSRSI). Un Institut français qui accompagne depuis plus de vingt ans le Programme Immunorex DM28 (http://www.iidsrsi.fr/432521537 ).

 Il est vrai que le fléau du sida fait le bonheur de certains pratiquants véreux exploitant la naïveté des patients. Mais dans le cas de l’IMMUNOREX DM28, nous aimerions que les chercheurs biochimistes soient départagés sur cette question de faux ou de vrais médicaments. Cela ne pourrait se faire que, non seulement par des démonstrations scientifiques (Tout en sachant que l’IMMUNOREX DM28 a déjà fait l’objet de plusieurs conférences scientifiques internationales devant des sommités du monde médical) mais aussi par un Essai Clinique.

Après ce mutisme et silence complices des milieux scientifiques, médicaux et pharmaceutiques, nous avons décidé de relancer le débat par la publication de l’interview du Professeur Donatien Mavoungou que nous avons mis sous embargo depuis une année. En marge du Colloque scientifique sur le sida tenu cité ci-dessus et la veille de la célébration de la journée mondiale du sida le 1er décembre 2016 avec le lancement de l’Immunorex-dm28, le Professeur Donatien Mavoungou, inventeur de cette nouvelle formule de traitement du VIH/SIDA, nous avait démontré en exclusivité la capacité autonome de ce nouveau produit dans la prise en charge du malade du vih/sida. Le Professeur Donatien Mavoungou nous prouve que la DHEA joue un rôle primordial et incontournable dans la suppression de la neuro-virulence via la neuro-inflammation chez le malade infecté par le VIH. A en croire le Professeur, l’efficacité du traitement du VIH passe par la correction du système cérébral, du système endocrinien et du système immunitaire dans lesquels le virus crée des troubles et en conséquence la mort du patient. Nous vous proposons ci-dessus l’intégralité de cette interview.

Athanase NGUENGO PAGBIA

 

Athanase NGUENGO PAGBIA (ANP): Professeur, parler nous de la vertu du DHEA que vous avez mis au point pour traiter le malade du VIH/SIDA. S’agit-il d’un anti vieillissant ou bien le DHEA a bel et bien des vertus thérapeutiques pour soigner le VIH/SIDA.

Professeur Donatien MAVOUNGOU (PDM) : Excellente question. Il faut d’abord partir d’un fait. Pourquoi je me suis intéressé à la DHEA ? Parce qu’en étudiant le malade du SIDA, j’ai pu constater que ces malades présentaient un déficit en DHEA et que ce déficit était accompagné  d’une production accrue d’une hormone hypophysaire qui est l’apolatile et qui est intimement impliqué dans l’activité du système immunitaire. Pour vous montrer l’importance du produit que j’ai découvert il faut d’abord comprendre que quand le virus du sida pénètre l’organisme humain comment il parvient à rendre le patient infecté malade. C’est comme ça que je vais introduire la notion du stress oxydatif. Je ne vais en détail. Retenez simplement que le virus du sida provoque chez le patient infecté le stress oxydatif et le stress oxydatif est à l’origine de plusieurs pathologies d’abord les co-infections qui sont la tuberculose et autres mais aussi les maladies cardiovasculaires, diabète et hypertension qui se compliquent en insuffisance rénale. Il y a également un aspect qu’il ne faut pas occulter c’est la néo toxicité. Donc le virus via le stress oxydatif peut rendre le patient déprimé, anxieux et provoquer la démence. Nous avons fort heureusement pour nous fait des études dans le laboratoire du Professeur Mark Wainberg dont je ne rends pas compte maintenant. Le Professeur Mark Wainberg m’a accueilli dans son laboratoire en l’an 2000 et c’est dans son laboratoire que les études in vitro sur Immunorex ont été réalisées. Donc Immunorex a montré sa capacité en bloquant la réplication du virus en inhibant toutes les anzymes qui sont impliqués dans la réplication du virus en commençant par la phospholipase A2 qui est l’enzyme sollicité par le virus pour entrer dans les cellules pour enter dans les cellules hôtes. Nous bloquons la reverse transcriptase, l’intégrase et la protéase. Toutes ces études ont été publiées notamment dans le journal virology journal. Je m’étonne qu’on ne puisse pas faire mention des publications que j’ai eu à faire ; de toute façon je n’ai pas de compte à rendre à qui que ce soit. Mais mieux encore, en plus de bloquer la réplication du virus, Immunorex reconstitue l’équilibre, la cytokine THA et TH2 qui sont perturbé par le virus et qui provoquent les co-infections. Mieux encore, de par sa capacité à bloquer le NADPH qui est le marker du stress oxydatif, Immunorex normalise la glycémie, Immunorex normalise la tension artérielle et Immunorex en restaurant la fonction endocrinienne  contribue à réparer les désordres au niveau cérébral induit par le virus. Donc il est à la fois un inhibiteur de réplication, il est à la fois immuno-régulateur en tant qu’inhibiteur de stress oxydatif. Et tous ces travaux sont publiés et je me réjouis que dans la littérature, vous verrez par exemple cette publication qui n’a pas été faite par moi, qui date de 2012 et qui montre comment les produits dérivés de la DHEA bloque la neuro-virulence chez le malade infecté par le VIH. Ce qu’il faut comprendre et que certains n’ont pas encore compris c’est que l’infection au VIH provoque un ensemble de trouble. C’est 33 ans après la découverte du virus du sida que l’on se rend que le virus tue parce qu’il vous rend diabétique, il vous rend hypertendu ; mais 30 ans avant, nous on ne savait pas cet aspect. L’avantage que moi de par mes travaux c’est qu’en plus de m’intéresser au cycle de reproduction, je suis intéressé aussi aux troubles induits par le virus qui déclenche les maladies cardiovasculaires et de dégénérescence. Donc je contribue à l’augmentation de qualité de vie du malade, nous réparons le désordre induit par le virus. Aujourd’hui et ailleurs, lors de ma participation au deuxième congrès international de rétrovirologie et de nouveaux médicaments qui a eu lieu il y a quelques mois à Cap Town en Afrique du Sud, je me réjouis que des chercheurs américains de Poto Rico University sont allés par rapport au stress oxydatif, ils démontrent que tous les produits qui peuvent normaliser la glycémie peuvent être utile et bénéfiques au malade du sida parce que la maladie c’est quoi, le phénomène de l’apoptose c’est quoi, c’est la mort cellulaire. Et les garants de la vie cellulaire c’est le glucose, c’est la mitochondrie qui sont les sources justement qui garantissent la vie cellulaire. Si la vie cellulaire est perturbée c’est la maladie. Les travaux que nous avons publiés datent de juillet 2016. C’est nouveau. Moi je me réjouis qu’Immunorex est justement cette nouvelle classe de médicament que recherchent les scientifiques aujourd’hui pour garantir l’intégrité de l’activité mitochondriale et pour garantir l’intégrité de la fonction endocriniale d’une part et également pour garantir l’intégrité de la fonction lucidique. Je suis dans mon élément, les travaux sont publiés. Ce qui est encore intéressant par rapport à l’antériorité de l’Immunorex, ce sont mes travaux justement sur les maladies qui sont gérées par le stress oxydatif qui m’ont permis de comprendre comment le virus fonctionne et comment il crée des désordres et c’est pourquoi j’ai développé Immunorex afin de réparer les désordres induits par le virus et contribuer ainsi à l’amélioration de la qualité de vie du malade.

Athanase NGUENGO PAGBIA : Est-ce qu’Immunorex peut être pris en associant avec les anti rétro viraux ou l’Immunorex a son pouvoir thérapeutique à lui seul.

Prof DM : Immunorex, comme je l’ai présenté dernièrement, a ses capacités autonomes. Cependant, Immunorex a également cette capacité d’agir en synergie. Et ces travaux, je les ai réalisés d’abord in vitro chez le Professeur Mark Wainberg de l’université McGill à Montréal et ensuite nous l’avons étendu au niveau des patients infectés ; ces travaux ont été publiés, que ce soient les travaux in vitro, ou les travaux in vivo ; ces travaux ont été publiés dans des supports scientifiques appropriés notamment The virology journal qui est un journal américain et également dans Nucleic acids qui est aussi un journal de grand A et aussi édité aux Etats-Unis.

Athanase NGUENGO PAGBIA : La pharmacovigilance au Gabon aurait, d’après la presse, brûlé tous les documents qui vous ont été donnés pour autoriser la mise provisoire de l’Immunorex sur le marché et tout le stock de l’Immunorex aurait été retiré des dépôts pharmaceutiques et dans les pharmacies qui vendaient ce produit d’après un article de presse que nous avons lu. Est-ce vrai ou faux ?

Professeur Donatien Mavoungou : Vous savez, lorsqu’on veut écrire un article scientifique, on ne doit pas être démagogue. Il faut parler sur des faits réels. Aujourd’hui ce qui m’a été demandé par le Gouvernement gabonais c’est d’introduire Immunorex dans les centres de traitement ambulatoire plutôt que de voir les malades accéder au médicament directement en pharmacie. C’est qui m’a été demandé. Et à ce sujet, le Gouvernement de la République m’a promis l’octroi d’un financement de manière officielle. Je ne sais pas de quoi ils parlent. Mais je pense que celui qui fait état de cela aurait intérêt à s’occuper plus de santé dans son pays que de faire de l’ingérence et sans raison valable. Au moment où je vous parle, j’ai entamé avec mon collaborateur qui est là une campagne de sensibilisation à l’intérieur du Gabon dans toutes les provinces pour sensibiliser les médecins qui ont en charge les malades du sida, les patients ; ça on peut les vérifier, à la demande du Gouvernement ! Je suis en activité avec mon Gouvernement. Et puis, quand on voit toute la panoplie d’éléments qui sont mis en évidence, c’est pour aboutir à quelle conclusion. Je vous donne un exemple, on reproche Mark Wainberg d’être avec moi mais avec Mark Wainberg, nous ne nous retrouvons pas maintenant. Nous nous connaissons depuis 2001, j’ai travaillé dans son laboratoire et nous avons publié ensemble. Je ne comprends pas qu’on ne puisse pas rechercher les publications que j’ai avec Mark Wainberg et qu’on me parle de stocks qu’on a détruits ; les stocks ont été détruits où ? J’ai été auditionné par le Gouvernement de la République qui, à un moment donné, avait été distrait par ceux qui écrivent n’importe quoi dans les journaux, j’ai été auditionné officiellement. Un rapport avait été rendu public au Gouvernement de la République et c’est en ce moment-là qu’ils se sont rendu compte que ce n’était que des ragouts. Pour moi, je suis heureux d’être arrivé là où je suis arrivé surtout sur le plan scientifique de voir cette rencontre avec des savants des pays de haute technicité tels que les États-Unis, le canada et la France être derrière moi par rapport à une approche thérapeutique que j’ai développée il y a plusieurs années mais qui est d’actualité aujourd’hui ! Et d’abord vous verrez sur la base des documents que je vous remets que ma production scientifique, elle est annuelle ! Imaginez-vous qu’on me cite le nom d’un africain qui aura été conférencier inaugural dans le domaine de la rétro-virologie. J’ai été conférencier inaugural, donc le conférencier clé de la deuxième conférence internationale sur la rétro virulence et les nouveaux médicaments. Vous n’allez pas quand même douter de ces sociétés savantes qui organisent et ça s’est passé il quatre mois à Cap Town ! et en même temps des collègues qui ont apporté des travaux (Vous verrez la liste) qui corroborent avec les résultats, les idées que j’avais au départ. Et aujourd’hui, la nouvelle donne de nouveaux médicaments pour la prise en charge des malades victimes du VIH, s’articule autour de l’activité mitochondriale et autour de la restauration du niveau de glucose qui sont les seuls garants de la vie cellulaire sans laquelle c’est l’apoptose, la mort cellulaire, donc la maladie.

 

A.NG.P. : Il y a deux mois, vous avez donné une conférence à l’association des pharmaciens africains en France. Quelle est la position des membres de cette association lorsque vous les avez abordés.

Prof DM :    Mais la position est celle que eux-mêmes étaient honorés de voir un de leurs compatriotes arriver à ce stade ! Ils m’ont même invité encore à leur soirée de gala le 10 décembre 2016 à Paris en qualité de parrain d’honneur de la soirée. Donc pour moi de ce côté comme ce qui s’est passé à Kinshasa, vous avez suivi le débat, vous avez vu les échanges que j’ai eu avec les scientifiques de tous bords et vous avez vu comment j’ai été ovationné. Tout ce que je sais même dans les pays de haute technicité, l’approche thérapeutique qui est la mienne est toute nouvelle parce qu’elle ne tourne plus autour du contrôle du virus mais autour des cibles que détruit le virus pour provoquer l’apoptose, donc la mort cellulaire qui entraîne la maladie et donc le décès. Ça m’étonnerais que ceux qui viennent d’écrire soient informés parce qu’ils ne savent pas où se trouvent les publications, ça m’étonnerait que quelqu’un puisse discuter de moi par rapport aux derniers évènements de l’apoptose.

A.NG.P. : Que dites-vous à vos frères africains puisque la presse affirme (et peut-être vos détracteurs aussi) que vous vous êtes associés au Professeur Mark Wainberg, au Professeur Jean-Claude Chermann et monsieur Michel-Paul Corréa, président de l’Institut IDSRSI pour faire un trafic de faux médicament contre le sida entre la France et l’Afrique.

Prof DM : Rires. Je voudrais rassurer mes frères africains et leur dire que mieux vaut rigoler que d’en être triste. Parce que mes produits sont fabriqués à partir de la DHEA ; alors ceux qui écrivent, s’ils peuvent me démontrer que la DHEA telle qu’elle est commercialisée en France (On va parler de la France) est un faux produit, alors je dirais que j’ai un faux produit. Je ne vois pas pourquoi la DHEA est un faux produit parce que la DHEA est entre les mains d’un africain, et quand la DHEA est en France, c’est une molécule que l’on trouve en pharmacie ! Je pense qu’il y a un problème de raisonnement que je ne comprends pas. Je travaille sur la DHEA. Je travaille sur la DHEA, pas parce que j’ai voulu travailler sur la DHEA, mais parce que j’ai vite compris au début que le malade du sida était caractérisé par un déficit de DHEA qui est une hormone très importante dans l’activité immunitaire. Donc j’ai cherché à restaurer cette activité immunitaire en donnant à un organisme un élément qui était devenu déficitaire. Et que de toutes les façons, il ne faut même pas être chercheur ! C’est de poser la question est-ce que la DHEA quand elle est en France en pharmacie, c’est un médicament, et lorsqu’elle sort de France ou d’ailleurs et être dans les mains d’un africain qui a amélioré, qui a donné une activité plus importante à la DHEA mère du fait d’un processus d’estérification ; j’ai estérifié la DHEA et j’ai vu une DHEA plus puissante que celle qui est commercialisée. Alors le fait de l’avoir amélioré et que je sois un chercheur africain, ça devient un produit, un médicament, comment on dit ça ? un faux médicament ! Si c’est un faux médicament, acceptez que tous les produits à base de DHEA, la DHEA elle-même est un faux médicament ; mais qu’est-ce qu’elle fait dans les pharmacies particulièrement en France.

 

A.NG.P : Je vous remercie Professeur

Prof DM : Je vous en prie (Rires).

Le Professeur Donatien Mavoungou est né le 28 août 1947 à Ndendé. Il est Biochimiste avec comme spécialité la Neuro immuno endocrinologie, Ancien Fellow en Recherche à l'Institut de Recherches Cliniques de Montréal et à l’Université de Colombie Britannique. Docteur ès Sciences, il est Titulaire du diplôme d’Habilitation à Diriger les Recherches de l'Université Claude Bernard de Lyon obtenu avec Mention très Honorable et Félicitations du Jury.

Auteur de près de deux cent communications et publications, Professeur D. Mavoungou est membre de plusieurs comités consultatifs (OMS, UNESCO, FNUAP,  PNUD, FISC,  etc.)

Membre de plusieurs sociétés savantes entre autres, la Société Internationale d'hypertension et  la Société Canadienne de Recherche sur le Sida.

Récipiendaire du Blue Ribbon et de l'Award du Glaxo Smith Kline lors de la 25th Conférence de la International Society on Hypertension in Blacks (ISHIB), Orlando, USA, 2007 et du Special Gift of Nobel Prize Paul Ehrlich, Laboratory Nuremberg, Allemagne, 2008. Récipiendaire du Scolarship de la Conférence Internationale sur le SIDA en Afrique, Ouagadougou, 2001. 

Vice-Président de l'Union Panafricaine sur la Science et la Technologie (1987), Professeur D. Mavoungou est membre de l’Académie Mondiale des Sciences et des Technologies  Biomédicales et membre  du  Jury  du  Prix UNESCO pour la Science en Afrique.

Récipiendaire du Prix d'honneur pour la Recherche Scientifique (CENAREST, Edition 2009 et du Prix d'encouragement du Centre gabonais de la Propriété industrielle (CEPIG-OAPI), 2012. Pr Mavoungou est Professeur Invité à l'Université McGill de Montréal et à l'Université de Montréal, Canada.

Quant à sa carrière administrative, le Professeur Donatien Mavoungou est Directeur du C.R.P.H (Centre de Recherche sur les Pathologies Hormonales) affilié à l'Université des Sciences de la Santé de Libreville, Gabon. Inventeur et Directeur de Recherche du programme IMMUNOREXTM & DM28TM, procédé de renforcement du système Immunitaire et d'inhibition de la réplication du VIH.

Professeur de Biochimie et d'Endocrinologie Moléculaire, Membre de Jury de thèses. Ancien Directeur de Recherche et Chef de département d'Endocrinologie et de la Santé de la Reproduction au CIRMF (Gabon), le Pr D. Mavoungou était Conseiller du Président de la République, Chargé des questions scientifiques au Centre International de Recherches Médicales de Franceville (CIRMF) en 1986.

Haut-Commissaire avec Rang de Secrétaire d'Etat Chargé de la Recherche Scientifique au Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et Technologique (1989-1991) avec comme projets, la Création d'un Comité National d'Ethique pour la Recherche Biomédicale, la Création du Conseil Interministériel pour la Science et la Technologie et la Création d'un Fonds National pour la Recherche Scientifique avec l'assistance de l'OMS et de l'UNESCO.

Conseiller Spécial Chargé de Mission du Président de la République (1991-2009) le Professeur Donatien Mavoungou est marié et père de sept enfants et Chevalier de l’Ordre de la Pléiade de la Francophonie et du Dialogue des Cultures, Officier de l’Ordre du Mérite Gabonais.

 

Propos recueillis par Athanase NGUENGO PAGBIA

 

 

 

 

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire

40 Commentaires

  • Lien vers le commentaire Lucia Rafa Lucia Rafa 04 avril, 2018

    TÉMOIGNAGE SUR COMMENT J'ai guéri mon CANCER!

    Hey! Je peux, je le crois. Un grand témoignage que je dois partager à tous les patients atteints de cancer dans le monde, je n'ai jamais cru qu'ils pourraient être un remède complet contre le cancer du poumon ou un cancer, j'ai vu des témoignages sur la façon dont le Dr Sam a ressuscité . J'ai dû essayer aussi et vous ne pouvez pas croire que dans quelques semaines j'ai commencé à l'utiliser toutes mes douleurs s'arrêtent progressivement et j'ai dû partir sans les médicaments que le médecin m'a donné. À l'heure actuelle, je peux vous dire que depuis des mois je n'ai plus de douleur, et je viens de passer un test la semaine dernière et le médecin a confirmé qu'il n'y avait aucune trace de cancer. Gloire à Dieu de m'avoir conduit vers cet homme authentique, le Dr Sam. Je suis si heureux que je partage ce témoignage. Mon conseil à tous ceux qui pensent que leur cancer n'est pas un remède qui n'est pas vrai, contactez-le et prenez le médicament à base de plantes du Dr Sam pour soigner votre cancer et vous serez libre et libre pour toujours. Essayez-le. le regretter parce que cela fonctionne vraiment. Une chose que je viens de réaliser est que vous ne savez jamais à quel point c'est vrai jusqu'à ce que vous essayez. Il n'y a pas de mal à essayer. Rappelez-vous, le retard dans le traitement mène à la mort. Voici son email: (supremecurehome@gmail.com) Contactez-le et soyez libre du cancer! Je vous souhaite un prompt rétablissement. WhatsApp lui +2348156885231

    Rapporter
  • Lien vers le commentaire carlos carlos 03 avril, 2018

    Je suis Carlos Gomez, de Suisse. S'il vous plaît aidez-moi à remercier le Dr UDO pour me guérir du HPV. J'étais fatigué du virus du VPH depuis 6 ans et j'ai visité divers hôpitaux pour guérir tout en vain. J'en suis arrivé au point où j'ai commencé à rendre visite aux médecins des pays voisins pour obtenir de l'aide, mais la maladie a continué de se propager et de produire des verrues sur mon corps parce qu'il n'y avait pas de changements positifs. Un jour, j'ai lu sur le docteur Udo comment une certaine femme a été guérie de l'hépatite B en utilisant ses herbes, je me suis intéressé et la femme m'a donné son email---DRUDOAZIBAHIVHEALINGCENTRE@GMAIL.COM Et WatsApp: +2348051075165 Elle a dit beaucoup sur comment ce docteur Udo a guéri différentes maladies, y compris le VIH, l'herpès, le VPH, le cancer, le diabète, la syphilis et de nombreuses autres infections et maladies. J'ai écrit le Dr Udo et il m'a promis de m'aider et de préparer ses médicaments à base de plantes et de m'envoyer ici en Suisse si je peux me permettre de payer le prix et aussi de parler aux gens de ses herbes après ma guérison. J'ai payé tout ce qu'il a demandé pour les médicaments, j'ai pris le médicament selon ses prescriptions et dans la troisième semaine, après quoi je suis allé pour un examen médical et c'était un miracle dans ma vie. Les résultats de la série de tests que j'ai menés étaient tous négatifs pour le virus HPV et les verrues ont toutes été éliminées de mon corps. Je ne peux m'empêcher de remercier Dr. Udo de m'avoir guéri et je vous implore tous quel que soit votre condition, comme l'herpès, le VPH, l'hépatite B, le cancer et d'autres infections et maladies virales, vous pouvez écrire Dr.Udo He est réel et honnête, je crois qu'Il peut vous aider aussi. Vous pouvez me parler sur mon email: Carlosgomezcg9682@gmail.com

    Rapporter
  • Lien vers le commentaire carlos carlos 03 avril, 2018

    Je suis Carlos Gomez, de Suisse. S'il vous plaît aidez-moi à remercier le Dr UDO pour me guérir du HPV. J'étais fatigué du virus du VPH depuis 6 ans et j'ai visité divers hôpitaux pour guérir tout en vain. J'en suis arrivé au point où j'ai commencé à rendre visite aux médecins des pays voisins pour obtenir de l'aide, mais la maladie a continué de s'étendre et de produire des verrues sur mon corps parce qu'il n'y avait pas de changements positifs. Un jour, j'ai lu sur le docteur Udo comment une certaine femme a été guérie de l'hépatite B en utilisant ses herbes, je me suis intéressé et la femme m'a donné son email---DRUDOAZIBAHIVHEALINGCENTRE@GMAIL.COM Et WatsApp: +2348051075165 Elle a dit beaucoup sur comment ce docteur Udo a guéri différentes maladies, y compris le VIH, l'herpès, le VPH, le cancer, le diabète, la syphilis et de nombreuses autres infections et maladies. J'ai écrit le Dr Udo et il m'a promis de m'aider et de préparer ses médicaments à base de plantes et de m'envoyer ici en Suisse si je peux me permettre de payer le prix et aussi de parler aux gens de ses herbes après ma guérison. J'ai payé tout ce qu'il a demandé pour les médicaments, j'ai pris le médicament selon ses prescriptions et dans la troisième semaine, après quoi je suis allé pour un examen médical et c'était un miracle dans ma vie. Les résultats de la série de tests que j'ai menés étaient tous négatifs pour le virus HPV et les verrues ont toutes été éliminées de mon corps. Je ne peux m'empêcher de remercier Dr. Udo de m'avoir guéri et je vous implore tous quel que soit votre condition, comme l'herpès, le VPH, l'hépatite B, le cancer et d'autres infections et maladies virales, vous pouvez écrire Dr.Udo He est réel et honnête, je crois qu'Il peut vous aider aussi. Vous pouvez me parler sur mon email: Carlosgomezcg9682@gmail.com

    Rapporter
  • Lien vers le commentaire carlos carlos 02 avril, 2018

    Je suis Carlos Gomez, de Suisse. S'il vous plaît aidez-moi à remercier le Dr UDO pour me guérir du HPV. J'étais fatigué du virus du VPH depuis 6 ans et j'ai visité divers hôpitaux pour guérir tout en vain. J'en suis arrivé au point où j'ai commencé à rendre visite aux médecins des pays voisins pour obtenir de l'aide, mais la maladie a continué de s'étendre et de produire des verrues sur mon corps parce qu'il n'y avait pas de changements positifs. Un jour, j'ai lu sur le docteur Udo comment une certaine femme a été guérie de l'hépatite B en utilisant ses herbes, je me suis intéressé et la femme m'a donné son email---DRUDOAZIBAHIVHEALINGCENTRE@GMAIL.COM Et WatsApp: +2348051075165 Elle a dit beaucoup sur comment ce docteur Udo a guéri différentes maladies, y compris le VIH, l'herpès, le VPH, le cancer, le diabète, la syphilis et de nombreuses autres infections et maladies. J'ai écrit le Dr Udo et il m'a promis de m'aider et de préparer ses médicaments à base de plantes et de m'envoyer ici en Suisse si je peux me permettre de payer le prix et aussi de parler aux gens de ses herbes après ma guérison. J'ai payé tout ce qu'il a demandé pour les médicaments, j'ai pris le médicament selon ses prescriptions et dans la troisième semaine, après quoi je suis allé pour un examen médical et c'était un miracle dans ma vie. Les résultats de la série de tests que j'ai menés étaient tous négatifs pour le virus HPV et les verrues ont toutes été éliminées de mon corps. Je ne peux m'empêcher de remercier Dr. Udo de m'avoir guéri et je vous implore tous quel que soit votre condition, comme l'herpès, le VPH, l'hépatite B, le cancer et d'autres infections et maladies virales, vous pouvez écrire Dr.Udo He est réel et honnête, je crois qu'Il peut vous aider aussi. Vous pouvez me parler sur mon email: Carlosgomezcg9682@gmail.com

    Rapporter
  • Lien vers le commentaire Leticia Leticia 27 mars, 2018

    Mon nom est Leticia, j'ai été diagnostiqué du VIH / SIDA pendant plus d'un an, ce qui m'a fait perdre mon travail et la plupart de ma vie était partie parce que je ne pouvais pas me suivre jusqu'à ce qu'un ami de Singapour me présente à un guérisseur Dr Adodo et demande-moi de le contacter ce que j'ai fait sans hésitation alors il a répondu et je lui ai dit mes problèmes et il me promet une solution et me demande de faire confiance au sortilège qu'il va lancer pour moi qui va être guéri, J'ai fait ce qu'il demandait de moi et après une semaine il m'a demandé d'aller faire un test VIH et à ma plus grande surprise je suis sorti négatif et jusqu'à maintenant les médecins sont toujours surpris de ma situation alors je veux tout le monde qui part avec Le VIH / SIDA devrait contacter s'il vous plaît de la guérison sur son adresse e-mail sur Adodospelltemple@gmail.com ou appelez-le au +1 (661) 704 3225

    Rapporter
  • Lien vers le commentaire serina mudian serina mudian 21 mars, 2018

    S'IL VOUS PLAÎT LIRE MON GUÉRIRE Il est évident que certains patients atteints du VIH / CANCER ont été asservis à l'antiviral et à d'autres médicaments orthodoxes supplémentaires simplement pour aider à supprimer le virus et non à guérir. Je suis avec le virus depuis 20014 jusqu'à ce que je sois présenté par un blogueur qui a aussi raconté son histoire en ligne sur la façon dont elle a été guérie de HERPES GÉNITALES après avoir utilisé le Dr Mohammed HERBAL MEDICINE Cure. C'est une année et deux semaines depuis que j'ai été guéri du VIH. Tous grâce à Dieu pour avoir utilisé ce grand docteur et herboriste sincère pour me guérir de sa puissante herboristerie. Certaines personnes ont dit qu'il n'y a pas de remède pour le vih alors que certains ont dit qu'il est guéri je peux dire fièrement maintenant il y a un remède un témoignage aux autres qui sont emportés par le mot "pas de guérison". La plupart des gens n'ont pas accès à ce remède, c'est pourquoi ils disent qu'il n'y a pas de remède, pour votre information il y a un remède. J'ai promis de continuer à dire du bien de lui. S'il vous plaît remplir gratuitement pour partager vos problèmes avec lui et n'oubliez pas de lui dire que je vous ai référé à Lui. Merci. Écrivez-le par courrier avec
    (herbalcure12@gmail.com) ou whatsapp chat .. +2349036036397 juste essayer et voir.

    Rapporter
  • Lien vers le commentaire serina mudian serina mudian 21 mars, 2018

    S'IL VOUS PLAÎT LIRE MON GUÉRIRE Il est évident que certains patients atteints du VIH / CANCER ont été asservis à l'antiviral et à d'autres médicaments orthodoxes supplémentaires simplement pour aider à supprimer le virus et non à guérir. Je suis avec le virus depuis 20014 jusqu'à ce que je sois présenté par un blogueur qui a aussi raconté son histoire en ligne sur la façon dont elle a été guérie de HERPES GÉNITALES après avoir utilisé le Dr Mohammed HERBAL MEDICINE Cure. C'est une année et deux semaines depuis que j'ai été guéri du VIH. Tous grâce à Dieu pour avoir utilisé ce grand docteur et herboriste sincère pour me guérir de sa puissante herboristerie. Certaines personnes ont dit qu'il n'y a pas de remède pour le vih alors que certains ont dit qu'il est guéri je peux dire fièrement maintenant il y a un remède un témoignage aux autres qui sont emportés par le mot "pas de guérison". La plupart des gens n'ont pas accès à ce remède, c'est pourquoi ils disent qu'il n'y a pas de remède, pour votre information il y a un remède. J'ai promis de continuer à dire du bien de lui. S'il vous plaît remplir gratuitement pour partager vos problèmes avec lui et n'oubliez pas de lui dire que je vous ai référé à Lui. Merci. Écrivez-le par courrier avec
    (herbalcure12@gmail.com) ou whatsapp chat .. +2349036036397 juste essayer et voir.

    Rapporter
  • Lien vers le commentaire Ann Ann 20 mars, 2018

    Le VIH / sida n'est plus une menace, le Dr Iyabiye est venu avec le remède contre le VIH / sida et je suis témoin de ses médicaments. J'ai souffert du VIH en silence pendant 20 ans et jusqu'à ce que je rencontre quelqu'un qui a raconté comment il a été guéri par le Dr Iyabiye, j'ai recueilli les contacts du médecin et je l'ai contacté pour obtenir de l'aide et après avoir pris ses médicaments et c'est devenu négatif. Contactez-le maintenant si vous êtes une victime à travers: iyabiyehealinghome@gmail.com ou WhatsApp et appel téléphonique: +2348072229413

    Rapporter
  • Lien vers le commentaire isabella smith isabella smith 16 mars, 2018

    Mes yeux ont vu un miracle, Dr.wise m'a guéri du VIH que j'ai souffert au cours des quatre dernières années maintenant. Je suis Isabella Smith, je viens de Sydney en Australie. J'ai dépensé beaucoup pour obtenir des médicaments de l'hôpital pour me garder en bonne santé et en vie, j'ai essayé tous les moyens dans la vie pour devenir toujours séronégatif, mais il n'y avait pas de réponse jusqu'à ce que je trouve des témoignages sur Internet. En fait, je ne crois jamais en orthographe ni en phytothérapie pour la guérison du VIH, mais j'ai décidé de faire un pas pour voir si cela pouvait me sauver de cette maladie mortelle. J'ai contacté Dr.wise à travers cet email que j'ai vu en ligne drwisehivhealinghome@gmail.com Je lui ai tout raconté sur ma maladie et il m'a dit qu'il pouvait m'aider. J'ai payé pour les dépenses et il m'a donné des médicaments à base de plantes médicinales et m'a donné des prescriptions. Je l'ai pris comme il me l'avait prescrit et je l'ai testé après les 14 premiers jours, c'était négatif pour le VIH. Je ne pouvais pas croire jusqu'à ce que je suis allé pour le deuxième test le lendemain, je suis allé encore et encore et avec une série de tests et le tout est sorti négatif. Ca fait 5 mois que je suis guéri et j'ai juré d'aider les autres comme moi. Je vais donc annoncer à tout le monde dans le monde entier séropositif, herpès, VPH, hépatite B, brouillard cérébral, cancer, syphilis, asthme ou toute maladie terrible, contactez ce grand guérisseur immédiatement avant qu'il ne soit trop tard. Son email: drwisehivhealinghome@gmail.com ou numéro de téléphone, vous pouvez appeler sa ligne personnelle au +2349063191711 Il sera toujours heureux de vous aider en ligne et vous assurer d'être guéri à temps.

    Si vous avez encore besoin de mon aide, écrivez-moi Isabellasmith524@gmail.com ou ajoutez-moi sur Facebook: Isabella Smith

    Rapporter
  • Lien vers le commentaire Dr Ben Ali Dr Ben Ali 16 mars, 2018

    Bonjour, je veux témoigner du bon travail que le Dr Ben a fait dans ma vie. Il m'a guéri du vih qui a été un grand stigmate dans ma vie, mais grâce à Dieu tout-puissant je lisais sur le VIH et j'ai vu un commentaire d'une femme qui a dit que le Dr Ben l'avait guérie. C'est vrai, je l'ai pris moi-même pour le contacter, nous avons parlé et il m'a envoyé le médicament que j'ai utilisé pour seulement 14 jours et aujourd'hui j'ai été confirmé négatif dans 4 hôpitaux différents. Vous pouvez me joindre sur mon email: soniastevens1995@gmail.com. son email: drbenharbalhome@gmail.com ou whatsapp lui: +22893464014.Il peut également guérir d'autres maladies mortelles comme le cancer, la SLA, les friandises, il peut aussi rendre une femme enceinte avec sa plante médicinale

    Un autre témoin
    ........................................

    Rapporter

Archives

« Avril 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30