All for Joomla All for Webmasters
 
Soteri Rutabagisha Gatera, Chef de la section Industrialisation et Infrastructures, CEA/UNECA Soteri Rutabagisha Gatera, Chef de la section Industrialisation et Infrastructures, CEA/UNECA

La CEA encourage le développement des infrastructures pour l'industrialisation de l'Afrique, déclare Soteri Spécial

La Section des infrastructures et de l'industrialisation de la Division de l'intégration régionale et du commerce de la Commission économique pour l'Afrique (CEA) a organisé une réunion du groupe d'experts, mardi dernier le 31 octobre 2017. Ladite réunion avait pour objectif d'examiner et de valider le rapport sur la « Promotion du développement des infrastructures pour l'industrialisation de l'Afrique ».

La réunion du groupe d'experts, tenue en marge de la 10ème session du Comité sur la coopération et l'intégration régionales, visait à examiner de manière critique et valider les conclusions et les recommandations politiques du rapport, valider et améliorer les expériences des pays relatives aux domaines couverts dans le rapport et enrichir l'étude à la suite de discussions de fond sur le lien existant entre l'industrialisation et le développement des infrastructures en Afrique.

Soteri Gatera, Chef de la Section des infrastructures et de l'industrialisation déclare : « Cette étude démontre le soutien continu de la CEA à la transformation structurelle de l'Afrique par une croissance économique inclusive et une industrialisation durable avec les infrastructures comme principal moteur.

Il ajoute que le rapport s'appuie sur des études de cas et une recherche documentaire approfondie pour démontrer le lien existant entre le niveau, le type et les structures de l'industrialisation africaine et les infrastructures économiques existantes, en particulier dans les transports, routiers, ferroviaires, maritimes et aériens ; dans l'énergie, en particulier l'électricité et les Technologies de l'information et de la communication.

« Le consensus qui se dégage est que des infrastructures économiques solides et de qualité en Afrique sont essentielles pour le processus d'industrialisation du continent », indique M. Soteri. « Et cela est illustré par les efforts d'industrialisation en cours dans de nombreux pays africains dont le renforcement des infrastructures joue le rôle de moteur ».

L'étude examine un certain nombre de questions qui doivent être prises en considération au fur et à mesure que le continent suit sa trajectoire de développement économique. Ces questions comprennent, sans toutefois s'y limiter : i) le Cadre intégré de planification et de financement des infrastructures pour le développement industriel ; (ii) les impacts des infrastructures clés sur la trajectoire industrielle africaine, en particulier la contribution des infrastructures aux activités locales à valeur ajoutée ; et iii) Infrastructures de qualité pour le développement industriel à faible intensité de carbone en Afrique.

Le rapport fournit également des recommandations fondées sur des données factuelles et des expériences sur la manière dont les infrastructures peuvent servir de catalyseur pour l'industrialisation en Afrique.

Des experts des États membres, des communautés économiques régionales, du monde universitaire et des institutions internationales participeront à ladite réunion. Le résultat attendu de l'évènement est une version finale du rapport, enrichie des commentaires et des recommandations des experts.

Laissez un commentaire

Archives

« Novembre 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30