All for Joomla All for Webmasters
 
Un enfant angolais se fait administrer le vaccin contre la fièvre jaune à Luanda, Angola, le 16 février 2016. Un enfant angolais se fait administrer le vaccin contre la fièvre jaune à Luanda, Angola, le 16 février 2016.

Angola/RDC : L'OMS annonce des progrès dans la lutte contre l'épidémie de fièvre jaune Spécial

Six semaines après le dernier cas de contamination de la fièvre jaune, l’Angola semble finalement débarrassé de cette épidémie commencée fin janvier 2016. C’est ce qu’a indiqué l’organisation mondiale de la santé (OMS) dans un communiqué

Les efforts pour juguler cette épidémie commencée sept mois auparavant ne s’arrêtent cependant pas. L’OMS va continuer à soutenir les autorités angolaises et congolaises de la RDC dans cette lutte. Au courant des semaines à venir ce sont 17 millions de personnes qui seront vaccinées en plus d’après les précisions des autorités de l’organisation mondiale de la santé dans un communiqué de presse. L’objectif : arriver à vacciner plusieurs millions de personnes avant le début de la saison des pluies courant septembre prochain.

Plus de 42 pays dans le monde connaissent encore régulièrement des épidémies de fièvre jaune. Sauf que l’épidémie qui s’achève a connu un rythme de transmission explosif par rapport aux précédentes. Résultat, plus de six millions de doses de réserve épuisées pour lutter contre le phénomène. Selon l’OMS « cette recrudescence des cas de fièvre jaune est probablement due à la sévérité inhabituelle du phénomène El Niño, qui a entraîné une densité plus forte que de coutume des moustiques responsables de la transmission ». On note que les pays affectés ont pu obtenir 19 millions de doses, soit trois fois plus que la quantité prévue pour une période de 12 mois. La riposte a elle aussi été prompt, avec un envoi des vaccins en Angola Cinq jours après la demande.

La santé ces dernières années est une préoccupation mondiale avec depuis trois ans des épidémies transfrontalières, Ebola, la fièvre jaune ou encore le virus Zika qui touche le Brésil et les Etats-Unis. Afrique Progrès Magazine

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire